5 Avril 2018

Congo-Kinshasa: L'ONU se félicite des progrès réalisés pour accroître l'assistance humanitaire

Le chef de l'humanitaire des Nations Unies, Mark Lowcock, s'est félicité des progrès réalisés par la communauté internationale pour accroître l'aide aux populations de la République démocratique du Congo (RDC) et a souligné le caractère crucial du financement de cette assistance.

« En réponse à la détérioration de la situation humanitaire en République démocratique du Congo (RDC) par rapport à l'année précédente, le Comité permanent interagences a activé une réponse de niveau 3 le 20 octobre 2017, en mettant l'accent sur les provinces du Kasaï, du Tanganyika et du Sud-Kivu », a rappelé M. Lowcock, qui est le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, dans une déclaration publiée mercredi soir.

« Cela a permis de mobiliser les capacités internationales pour intensifier le soutien humanitaire. Depuis l'activation du niveau 3, plus de 1,1 million de personnes ont reçu une assistance vitale dans les Kasaï, au Tanganyika et dans les Kivu. Les critères de référence établis le 20 octobre 2017 pour mesurer le passage au niveau 3 ont été largement respectés. Le niveau 3 sera donc désactivé le 20 avril 2018 », s'est-il félicité.

Selon lui, étant donné que le problème le plus crucial pour la réponse humanitaire est le financement, il est essentiel de se concentrer maintenant sur la collecte des fonds nécessaires pour atteindre les personnes qui ont besoin d'une aide humanitaire vitale dans toute la RDC. Le plan d'intervention humanitaire des Nations Unies pour 2018 nécessite 1,7 milliard de dollars.

« Je suis impatient de poursuivre une collaboration étroite avec les autorités alors que nous continuons à nous efforcer d'aider des millions de personnes à travers le pays », a conclu Mark Lowcock.

De son côté, le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, a débuté mardi 3 avril à Kinshasa une visite officielle de quatre jours en RDC.

Lors de cette visite, M. Grandi devait s'entretenir avec des membres du gouvernement, la communauté humanitaire et diplomatique ainsi qu'avec des réfugiés. Il devait aussi se rendre dans plusieurs localités de l'Est du pays afin d'évaluer la situation humanitaire et de s'entretenir avec des réfugiés et des personnes déplacées.

Congo-Kinshasa

Rapatriement de la dépouille d'Étienne Tshisekedi - Une trêve décrétée dans l'espace politique

Le gouvernement s'est engagé, au terme d'un accord conclu le 21 avril avec les familles biologique et politique… Plus »

Copyright © 2018 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.