9 Avril 2018

Sénégal: Une trentaine de personnes jugées pour terrorisme

Photo: Laurent Correau / RFI
Palais de justice de Dakar, Sénégal.

A Dakar, ils sont trente Sénégalais, dont l'iman Ndao, dans le box des accusés, poursuivis pour des actes en lien avec le terrorisme. Leur procès, reporté trois fois depuis fin décembre, a donc bel et bien débuté ce lundi matin, malgré la volonté de certains avocats de la défense de le renvoyer une nouvelle fois.

La justice sénégalaise reproche à ces 30 personnes d'avoir cherché à mettre en place un réseau jihadiste dans le pays, plus précisément dans le Sud. L'iman Ndao, originaire de Kaolack, est présenté à la fois comme l'instigateur de ce réseau et le mentor, l'idéologue. Il a déjà été condamné pour apologie du terrorisme suite à des prêches dans sa mosquée.

A ses côtés, une majorité d'hommes, jeunes, moins de 40 ans. Certains ont été arrêtés en Mauritanie. Un autre est soupçonné d'avoir intégré le mouvement Boko Haram. Les charges qui pèsent sur eux sont donc lourdes, mais pour les nombreux avocats, les preuves manquent, les faits sont donc inexistants.

Procès mal organisé, mal ficelé

La défense s'inquiète donc d'un procès mal organisé, mal ficelé. Deux des prévenus n'étaient, par exemple, pas cités dans l'ordonnance de renvoi. C'est désormais le cas, mais les avocats affirment qu'ils n'ont pas été notifiés de ces modifications, d'où une nouvelle demande de renvoi.

Une demande refusée ce lundi matin par le juge Samba Kane qui estime qu'il faut avancer « certains prévenus sont en prison depuis deux ans, ce procès doit débuter ». Une décision acceptée par les avocats de l'imam Ndao, mais qui ont répondu au juge : « Nous voulons un procès équitable, juste et impartial ».

Sénégal

Les étudiants de nouveau dans la rue

Au Sénégal, les étudiants sont de nouveau dans la rue, jeudi 24 mai, dix jours après la mort… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.