13 Avril 2018

Tchad: Les Tchadiens peuvent à nouveau voyager aux Etats-Unis

L'interdiction qui datait de septembre 2017 prend fin ce vendredi 13 avril. Un soulagement pour le Tchad et ses habitants.

C'est donc ce vendredi 13 avril qu'entre en vigueur la levée de l'interdiction de voyage aux États-Unis imposée aux citoyens tchadiens. Le pays avait été intégré en septembre 2017 à la liste de sept pays visés par le décret migratoire de Donald Trump, interdisant le franchissement des frontières américaines pour manquements à la sécurité et manque de coopération avec Washington. Une interdiction finalement levée mardi dernier par Donald Trump.

Des mesures prises au Tchad

Cette décision a directement été saluée par N'Djamena mais aussi par les Tchadiens victimes de cette interdiction. Alors pourquoi ce revirement de situation maintenant ? Selon le département de la Sécurité intérieure américain, le Tchad a mis à niveau ses normes de sécurité, notamment le contrôle des passeports et le partage d'informations concernant des présumés terroristes.

Pour certains observateurs, cette décision est aussi une reconnaissance pour le rôle joué par le Tchad dans la lutte contre le terrorisme, salué par l'ancien Secrétaire d'État américain Rex Tillerson lors de sa visite le 12 mars dernier à N'Djamena. Rex Tillerson avait rassuré le président Deby de la levée de cette mesure dans un proche avenir.

Soulagement des autorités et des populations

Après la décision américaine, le ministre des Affaires étrangères tchadien, Mahamat Zen Cherif, se réjouit : "Nous préférons regarder maintenant vers l'avenir ensemble avec nos partenaires américains pour renforcer davantage notre coopération et notre partenariat stratégique", assure-t-il. "Aux Tchadiens désirant se rendre aux États-Unis, nous demandons d'être exemplaires, de respecter les lois du pays d'accueil et de remplir toutes les conditions requises pour obtenir le visa pour les États-Unis."

Cette décision n'a pas pénalisé que les privilégiés, mais aussi des paisibles citoyens. "Je devais aller aux États Unis depuis novembre 2017 mais malheureusement, à cause de cette décision, je n'ai pas pu m'y rendre pour mes études", raconte Sergio Noubasra. "La décision vient d'être levée, mais là j'ai déjà perdu une année, vous voyez ? Cela doit servir de leçon à ce régime afin qu'il se comporte de manière exemplaire à l'avenir en matière de coopération internationale", espère-t-il.

Tchad

Ras-le-bol des victimes du régime Habré

Les victimes du régime d'Hissène Habré dénoncent la non-exécution d'une… Plus »

Copyright © 2018 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.