14 Avril 2018

Sénégal: Développement du football et de la lutte - Ecobank compte jouer sa partition

L'homme d'affaires Abou Wellé a prévu d'organiser des tournois de football et de lutte qui ciblent respectivement 188 équipes et 340 lutteurs. Le budget prévu pour la tenue de ces deux grandes compétitions dont le démarrage est prévu aujourd'hui est de plus de 2 milliards FCfa. L'objectif est de contribuer à la relance de ces deux disciplines.

Ecobank va, sous peu, faire une fulgurante entrée en matière dans le milieu sportif sénégalais. Grâce à l'homme d'affaires Abou Wellé, porteur d'un projet sportif inédit, la banque panafricaine a décidé de jouer sa partition pour le développement du sport au Sénégal en particulier le football et la lutte. Ainsi, de concert avec l'Amicale des anciennes gloires de football et l'ancien roi des arènes, Manga 2, les deux parties procèderont, dès ce samedi, au démarrage des deux compétitions qu'elles comptent organiser durant toute une année.

Il s'agit d'un tournoi de football qui a ciblé 188 équipes réparties sur l'ensemble des régions et d'un tournoi de lutte avec frappe qui table sur la participation de 340 lutteurs. Selon le patron du projet Abou Wellé, c'est un budget global de plus de 2 milliards qui est prévu pour l'organisation de ces deux compétitions. Les quatre premières équipes de football qui seront en tête du classement au terme de la compétition percevront respectivement 30 millions, 20 millions, 15 millions et 10 millions en guise de primes de résultats. Idem pour le tournoi de lutte où le 1er, le 2e, le 3e et le 4e recevront respectivement les mêmes montants. L'objectif visé à travers ce projet est de relancer le football local et de permettre aux jeunes lutteurs d'avoir la chance de disputer des combats et de gagner de l'argent.

Mieux, selon Abou Wellé, l'impact économique et social du projet sera important, en ce sens qu'il permettra la création de 5000 emplois. L'autre enjeu, a-t-il indiqué, concerne la bancarisation au Sénégal, gage selon lui d'émergence. Ainsi, les férus de lutte et de foot désireux d'assister aux compétitions seront tenus de télécharger une application mobile pour disposer d'un compte express. L'avantage du compte express est qu'il n'y a ni agios ni frais de tenue. Sans compter que les tarifs pour les transactions sont extrêmement faibles par rapport aux tarifs en vigueur dans les banques.

Le chroniqueur sportif Bécaye Mbaye s'est réjoui de la portée de ce projet qui, à son avis, devrait développer davantage la lutte. L'ancien roi des arènes Manga 2, chargé de l'organisation du tournoi de la lutte, a lui aussi affiché sa satisfaction. Il a annoncé l'organisation, chaque weekend, d'un gala avec, au moins, la participation d'une dizaine de lutteurs. L'ancien libéro de l'équipe nationale du Sénégal, Roger Mendy, a exprimé sa reconnaissance au promoteur du projet qui a confié l'organisation du tournoi de foot à l'Amicale des anciennes gloires dont il est membre. Mais, au-delà de la fierté qu'il éprouve, il pense que lui et ses camarades ont un énorme défi à relever quant à la bonne organisation du tournoi. L'autre facette de ce projet est que ses initiateurs vont joindre l'utile à l'agréable avec la tenue de défilés de mode et de concerts durant toute la compétition dont le clap de fin est prévu le 14 avril 2019.

Sénégal

Diourbel - Les possibilités d'amélioration des activités des femmes au menu d'une rencontre à l'UADB

Le professeur Lamine Guèye, recteur de l'Université Alioune Diop de Bambey (UADB) a ouvert, mercredi, un… Plus »

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.