14 Avril 2018

Comores: La Cour constitutionnelle menacée de disparaître, l'opposition inquiète

Le président de la République Azali Assoumani vient de transférer les missions de la Cour constitutionnelle à la Cour suprême par une « décision présidentielle ». Moribonde depuis qu'il a prêté serment il y a près de 2 ans, la Cour constitutionnelle du pays ne compte que trois juges au lieu des huit requis pour son fonctionnement. Reportage à Moroni.

Les huit juges de la Cour constitutionnelle doivent être choisis par les trois vice-présidents, les trois gouverneurs, le président de l'Assemblée et le chef de l'Etat. Ce dernier s'est employé à bloquer ce processus selon le leader de l'opposition Mohamed Ali Soilihi.

« Les gouverneurs des deux îles Anjouan et Grande Comore ont déjà désigné leurs membres. On a dit qu'ils ne sont pas acceptables. Et ceux qui n'ont pas désigné leurs membres, ce sont les gens les plus proches du chef de l'Etat. Cela a rapport évidemment avec le référendum à venir. Mais pour moi cette décision nous amène dans une situation - et je mesure bien le mot -: c'est un coup d'Etat constitutionnel. », dit-il.

Ce transfert de pouvoir interroge aussi l'ancien président de l'Assemblée nationale, Saïd M'Changama, aujourd'hui représentant de la société civile : « Mais qu'est-ce qui explique que ces gens-là ne puissent pas désigner les conseillers ? C'est des questions toutes simples. Mais est-ce qu'ils sont malades ? Apparemment pas, non. Mais qu'est-ce qui leur fait peur, qui les pousse à ne pas exercer ce droit, ce devoir puisqu'il est constitutionnel ? Quand on sait que le président veut continuer son mandat, j'ai peur. J'ai peur parce que si le président dit qu'il est suffisamment fort tout seul pour faire ça, qu'est-ce qu'il ne peut pas faire ? »

Malgré l'inquiétude que suscite cette décision présidentielle, ni la présidence ni ses sympathisants n'ont souhaité s'exprimer.

Comores

La suppression de la Cour constitutionnelle dénoncée par ses membres

Les trois membres de la Cour constitutionnelle des Comores, dont les pouvoirs ont été… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.