15 Avril 2018

Tunisie: La meilleure banque de financement du commerce international

Après un an de la mise en œuvre de sa stratégie de différenciation 2017-2020, les indicateurs de performance connaissent une hausse, affichant ainsi une croissance accélérée et rentable et reflétant, par conséquent, l'évolution et l'expansion saine de la banque dans une conjoncture économique qui demeure assez complexe.

La stratégie de différenciation vise, également, à développer l'activité de la banque sur le segment de l'entreprise et de la PME. Grâce au développement du centre d'affaires de l'UIB dédié aux entreprises, ainsi qu'à l'appui de l'expertise en matière de Trade Finance, de Cash management, de financements structurés et d'accompagnement des clients en Afrique, durant l'année 2017, la banque a pu décrocher le prix 2018 pour la meilleure banque en Tunisie en matière de financement du commerce international, décerné par Global Finance.

Aussi, avec un encours additionnel de crédits de 800 MDT, l'UIB occupe la deuxième place parmi les banques privées en matière de financement. Le résultat net de l'année 2017 dépasse largement le résultat net prévisionnel de 82 MDT qui a été communiqué en 2016. Il a atteint une valeur de 90,12 MTND, enregistrant ainsi une croissance de + 18,8%, et ce, après la prise en compte des impôts sur les bénéfices qui ont atteint 48,7 MDT dont 6,1 MDT sous forme de contribution exceptionnelle conformément à la Loi de Finances 2018.

Le taux de créances classées (NPL) a baissé de 130 points de base pour atteindre les 8,1%. La rentabilité des fonds propres (Return On Equity, ROE), s'élève à 22,2%. Le Résultat brut d'exploitation (RBE) est en hausse de +21,4% par rapport à 2016 avec une valeur établie à 155 MTND.

Revenus en hausse et ratios réglementaires respectés

La hausse des revenus a permis à l'UIB de se positionner 4e banque privée en Tunisie, en matière de produit net bancaire (PNB). Le PNB de l'UIB ainsi que toutes ses composantes ont enregistré une hausse considérable au titre de l'exercice 2017 de +17,1% pour atteindre une valeur de 290,1 MDT. Toutes les composantes sont également en progression, à savoir la marge d'intérêt qui a augmenté de + 12,5%, la marge sur commissions qui a connu une hausse de +13,4% et les revenus du portefeuille-titres commercial et d'investissement qui s'élève à 38,9 MTND, enregistrant ainsi une hausse exponentielle de +54,9%. La banque réitère son respect de l'ensemble des ratios et seuils réglementaires prévus par les circulaires de la BCT, en liaison avec la couverture des risques, suivi des engagements et le ratio de liquidité à court terme LCR. En effet, les fonds propres nets sont de 576 MTND, arrêtés au fin 2017, avec des fonds propres nets de base qui s'élèvent à 418 MTND et qui permettent d'atteindre un ratio «Tier One» de 8,1%. Le ratio de solvabilité est de 11,13%.

Rétrospective de 10 ans après restructuration

Aussi, au cours de la séance de communication, les cadres de l'UIB se sont attardés sur le bilan rétrospectif de 10 ans d'activité, après sa restructuration. En 2007, l'institution financière était manifestement en difficulté. Ses résultats négatifs, l'illustrent parfaitement. 10 ans après sa réforme structurelle, le résultat net est passé de -179,9 MTND en 2007 à 90,1 MTND en 2017. Le résultat d'exploitation a atteint les 138,6 MTND alors qu'il était de -179,7 MTND. D'autres indicateurs d'activité dont la valeur s'est démultipliée durant la période qui s'étale entre 2007 et 2017, rassurent et confirment la réussite du changement auquel la banque a adhéré.

Le produit net bancaire (PNB) est passé de 68,1 MTND en 2007 à 290,1 MTND l'année dernière. Les dépôts de la clientèle ainsi que celui d'épargne sont passés respectivement de 1 617,3 MTND à 4 122 MTND et de 566,2 MTND à 1 390 MTND. Le taux de couverture de la banque a connu une hausse de 25,7% pour atteindre 77%. Aussi, la banque a-t-elle réussi à réduire, considérablement, ses engagements contentieux et non performants, en contrepartie, elle a fait augmenter ses engagements sains, qui sont passés de 1.016 MTND en 2007 à 5.323 en 2017. Elle a, également, pu décrocher la 5e position en matière de capitalisation boursière du secteur qui s'est multipliée par 7,3 sur 10 ans pour s'élever à 868 MTND.

Stratégie de l'expansion

La stratégie 2018 adoptée par l'UIB, vise à consolider son activité sur les différents segments de clientèle. Après les cinq ouvertures réalisées en 2017 (Menzah V, Ain Zaghouan, Sousse Hached, Bizerte Corniche, Lac II), la banque compte ouvrir trois nouvelles agences au cours des prochains mois pour atteindre fin juin 2018 les 145 agences. La banque table, également, sur le renforcement des actions d'automatisation et de digitalisation de sa gouvernance, pour répondre aux nouvelles habitudes et aux nouveaux besoins des clients, à l'instar de l'application mobile UIB, qui a été primée à Tunisia Digital Awards 2017. La déclinaison de la stratégie de différenciation 2017-2020 assurera à la banque, un accroissement des revenus de l'ordre de 11% par an ainsi que le maintien d'un niveau de ROE (Return On Equity) supérieur à 20% et préserver la tendance haussière du dividende versé aux actionnaires.

Tunisie

Trente mille tonnes d'huile d'olive tunisienne supplémentaires seront exportées vers l'Europe (déclaration)

Trente mille tonnes supplémentaires d'huile d'olive tunisienne seront exportées sur deux ans vers… Plus »

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.