16 Avril 2018

Afrique: Croissance sur le continent - La CEA s'associe au secteur privé

Photo: Site de la Banque mondiale
Des containers au port

La Commission économique pour l'Afrique s'associer prochainement au secteur privé pour faire en sorte que celui-ci joue un rôle dans la croissance et la prospérité en Afrique.

Lors d'une réunion avec le cinquième Comité de l'Assemblée générale des Nations Unies chargé des questions administratives et budgétaires à Addis-Abeba, la Secrétaire exécutive de la CEA, Vera Songwe, déclare que le secteur privé a un rôle crucial à jouer, en tant que moteur de la croissance économique en Afrique.

«Nous travaillerons beaucoup plus avec le secteur privé pour réaliser certains des buts et objectifs de l'Agenda 2063 et de l'Agenda 2030. Le secteur privé a un rôle à jouer pour apporter la croissance et la prospérité sur le continent mais il ne peut y parvenir seul», dit-elle.

Vera Songwe fait part au comité de son aperçu stratégique du travail de la CEA, des efforts en cours pour restructurer l'organisation, y compris ses Bureaux sous-régionaux et autres questions connexes.

Elle met en exergue les questions d'actualité sur l'orientation de la CEA, notamment son appui aux États membres dans la mise en œuvre de l'Agenda 2030 pour le développement durable et le Programme de développement de l'Union africaine sur 50 ans, l'Agenda 2063 ; après les négociations de l'accord post Cotonou; la migration; le changement climatique; le genre; l'agriculture ; l'énergie ; le commerce et l'intégration régionale, en particulier à la suite de la signature récente de l'Accord de libre-échange continental africain (AfCFTA) à Kigali, au Rwanda, par 44 pays.

Vera Songwe fait également trait à la collaboration avec d'autres entités des Nations Unies, notamment le Mécanisme de coordination régionale (MCR) et les mécanismes des équipes de pays et Institutions des Nations Unies (UNCT / UNLT), ainsi que d'autres institutions panafricaines telles que l'Union africaine.

De plus, elle souligne également le travail de l'Institut africain pour le développement économique et la planification (IDEP), ajoutant que celui-ci serait bientôt partenaire avec les compagnies d'assurance et les universités pour dispenser des cours qui contribueront à stimuler la croissance sur le continent.

Mme Songwe, ajoute cependant qu'il faut un budget robuste et durable au fil du temps pour assurer le succès sur le terrain.

« Soixante ans plus tard, nous devons produire de meilleurs résultats et plus simples. Comme le dit le secrétaire général, nous devons être en mesure d'atteindre nos objectifs et nous sommes sur la bonne voie, et nous espérons pouvoir vous faire rapport très bientôt. Nous sommes en train de finaliser le processus de restructuration et de réalignement de la CEA pour que celle fasse des résultats », déclare-t-elle en référence aux 60 années d'existence de la Commission cette année.

Vera Songwe et le comité ont discuté du rôle de la CEA en tant que Groupe de réflexion produisant des connaissances qui influencent les politiques aux niveaux mondial et régional ; le pouvoir de mobilisation de la CEA sur le continent et son travail de plaidoyer.

Le comité a ensuite visité l'imprimerie primée de la CEA, l'emblématique Africa Hall qui est en cours de rénovation pour une meilleure utilisation de ce symbole célèbre. Africa Hall est le berceau de l'Organisation de l'unité africaine (OUA), aujourd'hui l'Union africaine, qui a été construite il y a un demi-siècle pour représenter l'histoire, l'unité et la culture de l'Afrique.

Sénégal

Le chef de l'Etat reçu par le Président Macron aujourd'hui

Le président de la République, Macky Sall, sera l'hôte de son homologue Emmanuel Macron,… Plus »

Copyright © 2018 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.