15 Avril 2018

Cameroun: Le transit des marchandises facilité

Au terme d'une convention signée vendredi à Douala, impliquant les chargeurs des trois pays et le groupe Bolloré.

OEuvrer à la professionnalisation et l'assistance des chargeurs sur toute la chaine de transport ; proposer et mettre en place un cadre adéquat pour les assister tout au long de la chaine logistique. Voilà quelques-uns des objectifs poursuivis par la convention signée ce vendredi 13 avril au Musée maritime de Douala entre le Conseil national des Chargeurs du Cameroun (Cncc) et le groupe Bolloré.

Il était également question de créer, entre les deux entités, une plateforme de consultation, de coopération, d'échanges d'informations et de données, et améliorer les transactions entre elles dans le cadre de l'établissement du Bordereau électronique de suivi des cargaisons (Besc). La convention, il faut le relever, va contribuer au suivi de la mise en oeuvre des recommandations issues du Forum tripartite Cameroun-Tchad-RCA tenu du 12 au 14 décembre 2017 à N'Djamena, sur le thème « La facilitation du transit des marchandises par les ports de Douala et de Kribi ».

On aura d'ailleurs relevé la présence vendredi au Musée maritime du directeur général du Conseil des Chargeurs du Tchad, M. Moustapha Nour - tout comme celle du directeur général des Douanes, Edwin Fongod Nuvaga. « C'est dire que cette convention dépassera le cadre de nos frontières et aura vocation à adresser les problèmes rencontrés par les chargeurs du Tchad, de la République centrafricaine et du Congo », a indiqué le Dg du Cncc. Auguste Mbappe Penda a rappelé d'autres points enregistrés dans la collaboration avec Bolloré Transport & Logistics, notamment le suivi des conteneurs en séjour prolongé au port de Douala, et la prévention du désengorgement du Terminal à conteneurs.

Depuis 2014, les deux entités concourent à apporter un accompagnement aux chargeurs en difficultés, l'objectif étant de comprendre les causes de leurs difficultés et d'y apporter des solutions. Au sujet de la convention, une précision a été donnée par Mohamed Diop, directeur régional Golfe de Guinée du groupe Bolloré : elle prévoit la création d'une plateforme de collaboration permanente entre l'ensemble des filiales du groupe opérant au Cameroun, au Tchad et en Rca et le Cncc, « relais naturel des conseils tchadien et centrafricain. » Au final, il s'agit de s'inscrire dans une démarche de renforcement des cadres de référence, d'échanges et de concertation, « dont l'objectif est de participer au chantier si passionnant de la simplification, de la fluidité, de la dématérialisation, vecteur de réduction des délais et des coûts », dira Mohamed Diop.

Cameroun

Présidentielle 2018 - Le Rdpc maintient le suspense

Fidèle à ses habitudes, à sensiblement cinq mois, le Rassemblement démocratique du peuple… Plus »

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.