16 Avril 2018

Cote d'Ivoire: Taekwondo ivoirien - La grosse colère de me Kim

I l n'est pas content. Et là pas du tout. Le père du taekwondo ivoirien est en colère. Une grosse colère qu'il a tenue à exprimer au travers d'un courrier adressé au ministre des Sports et des Loisirs ivoirien et dont copie nous est parvenue.

« Il m'a été fait signer un courrier à l'aéroport lors de mon départ avec la garantie que son contenu correspondait exactement à tous les propos que j'ai tenus partout en Côte d'Ivoire lors de mon très court séjour, sachant que tous mes propos ont été encore une fois enregistrés, publiés par la presse et que je n'ai qu'une seule parole.

Ne maitrisant pas la langue française, si d'autres propos contraires à ce que j'écris dans ce communiqué m'ont été attribués, je les réfute et ils ne me concernent pas, mais seulement ceux qui les ont écrits », a pesté le Grand maitre Kim Young Tae.

Invité à Abidjan du 28 mars au 1er avril dernier pour l'inauguration du centre de haut niveau de Me Coulibaly Siaka Minayaha dénommé Siacado, le plus gradé du Kukkiwon (CN 9e DAN) a également offert ses services pour trouver une sortie heureuse à la crise que vit le taekwondo depuis plus d'une année.

Tout en reconnaissant à l'instar de la World taekwondo, de la World taekwondo Africa, le Kukkiwon, le CIO, le ministère des Sports ivoirien et toutes les instances de sport en Côte d'Ivoire et Afrique, Me Bamba Cheick Daniel comme le président légal de la Fédération ivoirienne de taekwondo (FITKD), comme président légal et légitime, il a tenu à le féliciter publiquement pour l'ensemble de son œuvre.

On parlera entre autres des titres olympiques, de l'organisation avec beaucoup de succès des compétitions internationales et mondiales, et surtout de la construction du centre sportif, culturel et TIC ivoiro-coréen dédié au taekwondo ivoirien et africain.

Devant tant de réalisations et de prouesses, Me Kim a demandé à tous les protagonistes de « laisser Me Bamba Cheick terminer son mandat et de procéder à de nouvelles élections après ». Il a également exigé au président Bamba Cheick comme le demande le CIO et la WT, l'intégration de tous ceux qui ont été écartés, qui sont dans l'opposition.

Une requête qui a été immédiatement acceptée devant les médias. Me Kim a aussi souhaité la levée des sanctions prononcées. Mais contrairement à ces services de bons offices, la lettre qu'on lui a demandé de signer, fait de Me Coulibaly Siaka le garant moral du taekwondo ivoirien.

En plus, il est fait injonction de reconnaître le Siacado comme le centre fédéral. Me Kim Young Tae estime qu'il s'est laissé abuser par les opposants au ministre Bamba Cheick Daniel. Aussi a-t-il décidé de protester contre ceux qui ont usé de son français approximatif. Une offense à lui faite que le GrandMaitre ne veut pas cautionner.

Cote d'Ivoire

Arsène Wenger - Top 5 des joueurs africains passés sous ses ordres

C'est l'information du jour. Après 22 ans passés à la tête d'Arsenal (depuis 1996),… Plus »

Copyright © 2018 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.