16 Avril 2018

Sénégal: La ligue de Thiès se rebelle - Me Senghor «recadre» Pape Sidy Lo

L'Assemblée générale de la FSF n'a pas été qu'un long fleuve tranquille. Loin de là ! Alors qu'on s'acheminait vers la fin des travaux, le président de la Ligue de football de Thiès, Me Pape Sidy Lô, a pris la parole pour une vingtaine de minutes pour s'attaquer et même accuser Me Senghor et son équipe d'ostracisme et de manque de transparence.

Une sortie au vitriol qui n'a pas plu au patron du football qui, a non seulement répondu à Me Lô non sans le recadrer.

«Très souvent, au sortir d'une élection, il peut y avoir quelques réminiscences des heurts. J'ai demandé à ce qu'on fasse preuve de dépassement. La Ligue de Thiès est une Ligue incontournable dans le football sénégalais. Elle est composée de personnalités compétentes.

Il n'y a pas de raisons qu'elles ne viennent pas apporter leurs pierres à l'édifice de notre football. C'est juste ce que j'ai voulu faire comprendre à mon frère Pape Sidy Lô», a déclaré Me Augustin Senghor.

Avant de s'empresser d'ajouter : «il faut quand même comprendre le rôle des Ligues. Ce ne sont pas des Fédérations régionales. Ce sont des démembrements de la Fédération sans personnalité juridique. Il faut que les gens le comprennent ainsi. Si chacun veut aller de lui-même, sans la Fédération, ça ne marchera pas».

«C'est en mutualisant nos forces, c'est en répartissant du mieux qu'on peut, dans les tous les segments du football, des moyens que nous avons, qu'on va avoir un développement d'ensemble de notre football.

Je l'appelle au travail, au dépassement, et non pas se retourner vers des élections qui sont derrière nous», a soutenu le président de la FSF.

Echanges aigres doux

Tout est parti de la sortie au vitriol de Me Pape Sidy Lô. Après avoir salué la «nouvelle posture de président» de Me Augustin Senghor, le président de la Ligue de Thiès s'est attaqué à certaines pratiques fédérales. Entre «ostracisme» et «manque de respect», Me Lô a reproché à l'instance fédérale de n'avoir jamais répondu à une seule de ses lettres.

Pis, il a interpelé le Président Senghor sur l'argent des licences qui selon lui, est versé à la FSF mais qui ne se retrouve nulle part dans le rapport financier.

«Dites nous où est passé cet argent ?», s'est interrogé le président de la Ligue de Thiès qui a également reproché Augustin Senghor de n'avoir toujours pas présenté ses condoléances au Stade de Mbour qui a perdu 8 supporters lors des douloureux événements du 15 juillet 2017 et de s'être rendu à Thiès pour présenter ses condoléances à la famille de Bouba Diakhaw sans l'avertir.

Dans sa réponse, Me Senghor dit «douté» de la bonne foi de Pape Sidy Lô. «Je ne peux pas comprendre que tu attendes le moment de la fin des travaux pour faire de telles sorties. Mieux, tu m'envoies à chaque fois des sms.

Si tu as quelques choses à dire dans le fonctionnement et que tu me considères comme un frère, je pense que tu aurais dû me dire que quand tu écris des lettres on ne te répond pas», soutient Senghor. Et d'ajouter : «quant aux condoléances au Stade de Mbour, nous l'avons fait.

Pour celles de la famille de Bouba Diakhaw, c'est de retour des condoléances à la famille Sy de Tivaoune suite à la disparition du Khalife général des Tidianes, Sérigne Abdoul Aziz Sy Al Amine que nous sommes passés par Thiès. Rien n'a pas été programmé».

Sénégal

Création d'une Alliance régionale pour le suivi de l'adhésion du Maroc à la CEDEAO

Déclaration conjointe de l’Institut Amadeus et ses partenaires régionaux à l’issue… Plus »

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.