16 Avril 2018

Zimbabwe: Une pièce de théâtre où l'on peut rire de Mugabe

Au Zimbabwe, quelques mois seulement après la chute du président Robert Mugabe, une pièce de théâtre sur ses derniers jours à la présidence connait un franc succès. Il s'agit de la pièce « Opération Rétablir Regasi », une comédie sur l'intervention de l'armée qui a provoqué la chute de l'ex-président zimbabwéen, en novembre dernier. La pièce a déjà été jouée six fois à Harare et doit bientôt partir en tournée dans le reste du pays.

Grace Mugabe, arrogante, exigeant l'arrestation du vice-président ou encore Robert Mugabe soupirant « Je ne peux rien faire, même la police a été arrêtée »... La pièce se situe dans l'opulente résidence privée des époux Mugabe. Elle met en scène les derniers jours du couple qui, impuissant, fait face à la prise de contrôle du pays par l'armée.

Pour le metteur en scène, Charles Munganasa, c'est une véritable bouffée d'air. « De nombreux Zimbabwéens en avaient assez de Robert Mugabe et l'intervention militaire a été accueillie avec soulagement et donc, quand ils regardent cette pièce, cela les renvoie à ce sentiment de joie et d'indépendance qu'ils ont vécu pendant ces quelques jours. Cette pièce leur rappelle que dans le passé, nous avons eu un leader qui s'appelait Robert Mugabe qui réprimait la liberté d'expression mais qu'aujourd'hui, vous pouvez regarder cette pièce de théâtre avec des amis, sans avoir peur d'être arrêté. C'est un moment historique que nous pouvons maintenant regarder tout en mangeant du popcorn. C'est réellement une bouffée d'air. Moi j'écris des pièces depuis que je suis sorti de l'université où j'étudiais le théâtre mais je n'ai jamais pu m'exprimer vraiment librement. C'est la première fois que j'écris sans crainte, que je laisse libre cours à mon imagination, sans me limiter de peur d'être arrêté le lendemain », a-t-il rappelé.

Dans la salle, l'audience rigole

« Pendant longtemps, le simple fait de prononcer le nom de Robert Mugabe faisait peur. Tout de suite, une dizaine de personnes vous regardaient. Si son nom était prononcé lors d'une pièce de théâtre, la police débarquait en tenue anti-émeute pour l'arrêter. Aujourd'hui les gens s'habituent à pouvoir regarder une pièce sur lui sans avoir peur d'être arrêtés », ajoute le metteur en scène.

Charles Munganasa se dit rassuré que les autorités n'aient pas interdit la pièce qui, pourtant, se moque de l'ex-chef d'état-major devenu vice-président du pays et espère qu'il s'agit d'un signe d'ouverture du nouveau régime.

Zimbabwe

Un arbitre zimbabwéen annonce avoir refusé 10000 dollars de pot de vin

Les arbitres du continent cultivent de plus en plus la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption et les matchs… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.