18 Avril 2018

Burkina Faso: CHU de Ouahigouya - Du matériel et des consommables offerts

Le président de l'Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé a remis, du matériel et des consommables médicaux, au centre hospitalier universitaire de Ouahigouya, le samedi 14 avril 2018.

L'Assemblée nationale ne veut pas rester les bras croisés face à la souffrance des malades. Elle a jugé bon, d'apporter sa contribution pour que ces derniers recouvrent la santé.

C'est dans cette optique qu'elle donné au Centre hospitalier universitaire de Ouahigouya (CHU-O) du matériel et des consommables médicaux, d'une valeur 61 090 000 de F CFA. Ce lot de matériel, composé de lampes pour les tables de nuit, des sabots, d'aspirateurs, de masques de soins, de réfrigérateurs grands et moyens, etc.

Cet appui vient à point nommé, selon le directeur général par intérim du CHU-O, Dr Salam Ouédraogo. A écouter Salam Ouédraogo, c'est un matériel qui va venir enlever une épine des pieds du CHU.

« Nous allons vous remercier pour ce don. Nous pensons que, c'est ce genre de don, qu'il faut faire. Des dons utiles pour ceux qui vont l'utiliser et qui en ont besoin », a-t-il souligné.

Il a ajouté : « Il faut toujours approcher les structures pour savoir ce dont elles ont besoin, afin que ce don puisse réellement servir ces structures et aux populations».

« Nous vous souhaitons un bon usage. Que le matériel puisse profiter aux populations, surtout les plus démunies», a souhaité le président de l'Assemblée nationale, Alassane Sakandé.

Ce dernier a fait savoir que le matériel a été obtenu dans le cadre de la coopération parlementaire. « Nous avons opté d'accentuer nos relations au niveau parlementaire, de sorte à ce que nous puissions accompagner le gouvernement dans ce qu'il fait au quotidien. Ce matériel vient de la Suisse, nous profitons de l'occasion pour remercier les autorités suisses et les responsables au niveau sanitaire du CHU de Vaud », a-t-il soutenu.

Même si le rôle de l'Assemblée nationale est de consentir l'impôt, de voter les lois et de contrôler l'action du gouvernement, a-t-il dit, il n'y a pas de raison que les représentants du peuple ne soutiennent pas les populations.

« Si on n'a besoin que ces populations se portent bien pour vaquer à leurs occupations, nous nous devons de nous occuper de leur santé », a-t-il justifié.

Il a invité chaque citoyen à accompagner les structures sanitaires, afin qu'elles puissent offrir des soins de qualité aux populations. «Chacun peut faire quelque chose pour son dispensaire, son CSPS et son hôpital.

Ce n'est pas seulement à l'Etat de pourvoir aux besoins des différents centres de soins», a-t-il insisté. M. Sakandé a indiqué que ces actions ne vont pas se limiter qu'au niveau de la santé. «Nous allons développer des initiatives au niveau de l'Assemblée pour changer la perception que les gens ont de la représentation nationale», a-t-il poursuivi.

Burkina Faso

Elim.CAN U20 - Ghana-Algérie, Libye-Burkina, le programme du jour

Commencé depuis vendredi, le 2e tour retour des éliminatoires de la CAN des moins de 20 ans Niger 2019 va… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.