19 Avril 2018

Mali: Education - Les sortants des IFM la fonction publique

Des oortants des Instituts de formations des maitres (IFM) regroupés au sein d'un collectif étaient à la presse la semaine dernière à l'Ecole normale supérieure (EN-Sup). La rencontre avait pour objectif de mettre à nues les difficltés auxquelles le collectif est confronté.

Selon Issa Dembélé, président du Collectif des sortants des IFM, l'État a tendance à les oublier. «Chaque année, l'État nous forme, nous donne des attestations. Mais, nous ne savons pas à quoi servent ces attestations. Nous avons reçu une formation pour enseigner. On est plus de 5000 sortants aujourd'hui, mais l'État recrute très peu de sortants et continue à former chaque année», a-t-il déclaré.

Selon lui, l'État doit s'impliquer davantage dans la gestion des écoles privées, car les sortants des IFM ne sont pas destinés uniquement à évoluer dans le secteur public, mais aussi dans le secteur privé.

Aux dires d'Issa Dembélé, au-delà de l'organisation du concours, le Collectif exige l'intégration directe de tous les sortants dans la fonction publique des collectivités. «Si on fait une étude sur les besoins et le nombre de sortants qui sont au chômage, on verra qu'il y a un écart très considérable. Pour le CAP d'Ansongo, nous avons pu faire un recensement et le besoin d'enseignant s'élève à plus de 200 enseignants, et les sortants qu'on a pu recenser à Ansongo ne dépassent pas 30. À Sikasso, la même chose, le besoin s'élève également jusqu'à 800 enseignants», a-t-il expliqué.

«Nous voulons la suppression pure et simple du concours d'entrée à la fonction publique des collectivités territoriale. On a vu le cas des étudiants de la nouvelle ENA, une fois admis au concours d'entrée à la nouvelle Ena, ils sont d'office fonctionnaires. Ils n'ont plus besoin de faire un autre concours après la formation pour être intégrés dans la fonction publique. Donc, nous voulons la même chose pour les IFM... » a martelé Madiou Boniko, secrétaire général du collectif.

Le Collectif des sortants des Instituts de formation des maîtres a été créé en octobre 2017. Il poursuit la mission de faire intégrer directement ses membres à la fonction publique des collectivités. C'est un collectif qui représente tous les sortants des Ifm au Mali. Il a sa coordination à Bamako et des cellules dans les localités comme Kati, Sikasso, Mopti, Tombouctou et Kita.

Mali

Le SG de l'ONU au Mali pour la journée internationale des Casques bleus

Le secrétaire général de l'ONU, António Guterres, compte commémorer la journée… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Echos. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.