20 Avril 2018

Sud-Soudan: Un bon geste

Tandis que le conflit déchirant le Soudan du Sud perdure, les groupes armés ont posé un acte historique en libérant mardi dernier 200 enfants- soldats. La libération de ces enfants mérite d'être saluée. Surtout qu'elle découle des accords signés entre le gouvernement et les groupes rebelles.

Elle est également appréciable car depuis le déclenchement de la crise du Soudan du Sud en décembre 2013 , de nombreux enfants-soldats ont été enrôlés par les deux camps belligérants à savoir celui du président de la République du Soudan du Sud , Salva Kiir et celui du chef rebelle et ancien vice-président , Riek Machar .

Les ressortissants du Soudan du Sud n'ont pas oublié que huit accords de paix ont déjà été signés pour dénouer cette crise dont celui de 2015. Lequel ouvrait la voie à un gouvernement d'union nationale et reconduisait Riek Machar dans ses fonctions de vice-président de la République.

Tous ces accords sont demeurés lettre morte. A la suite de la reprise des combats en juillet 2016 , le chef rebelle Riek Machar a été mis en résidence surveillée en Afrique du Sud et écarté des négociations de paix par l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) qui assure la médiation dans la crise du Soudan du Sud sous l'égide de l'Union africaine(UA) et de l'Organisation des Nations unies(ONU).

Vers la fin du mois de mars, l'IGAD a annoncé la libération de Riek Machar à condition qu'il renonce à la violence et ne contrarie pas le processus de paix.

Cette condition n'est pas négociable dans la mesure où l'organisation sous-régionale, qui comptait relancer les négociations de paix à la fin de ce mois d'avril, a dû les reporter à une date indéterminée. C'est dire que la libération des enfants-soldats intervient à un moment capital de l'histoire du Soudan du Sud .

Les groupes armés qui ont pu s'y accorder peuvent faire preuve du même réalisme pour dénouer la crise. De ce point de vue, la libération des enfantssoldats peut être perçue comme un signe prémonitoire.

Sud-Soudan

Quel avenir pour le processus de paix?

Représentants du gouvernement sud-soudanais, de l'opposition et de la société civile se sont… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.