20 Avril 2018

Madagascar: Recrutement de gros bras - Le TIM - MAPAR porte plainte

Des rumeurs sur le recrutement de « gros bras » au niveau des bas quartiers en vue de semer des troubles dans le centre ville demain pour décrédibiliser la manifestation des députés TIM et MAPAR, circulent depuis le début de semaine.

Hier, la députée de Tana I, maître Hanitra Razafimanantsoa a confirmé l'existence de ce projet machiavélique. Elle accuse des députés pro-régime et des personnalités proches du « Hery Vaovao ho an'i Madagasikara » d'être derrière ce recrutement de « gros bras ». « Nous connaissons leur identité », a fait savoir la vice-présidente de l'Assemblée nationale. Hier vers 14 h, des individus dont un politicien natif de la Région Anosy et une personnalité connue et reconnue comme étant un homme de main pendant tous les régimes qui se sont succédé au pays, ont été aperçus au bord de la piscine d'un grand hôtel sis à Anosy, en train de distribuer de l'argent. Une dizaine d'individus ont été présents lors de cette réunion restreinte, certainement des chefs de file. Reste à savoir si cette rencontre n'a aucun lien avec ce qui aura lieu demain à Analakely. D'après les informations, des « gros bras » se donnent rendez-vous du côté d'Andavamamba samedi à 7 h du matin.

Menaces d'arrestation. Face aux risques engendrés par cette affaire, les députés élus sous les couleurs du TIM, ceux du MAPAR, ceux du MMM et des indépendants ont décidé de déposer une plainte auprès des forces de l'ordre. C'est ce qu'a annoncé hier Maître Hanitra Razafimanantsoa. En tout cas, les Tananariviens risquent de passer un week-end sous très haute tension. Bon nombre d'observateurs se posent également des questions sur la rencontre du Chef de Région Analamanga et non moins Coordonnateur régional du parti « Hery Vaovao ho an'i Madagasikara », Ndrantonomena Rakotonanahary avec les chefs « Fokontany » qui aura lieu ce matin à Antanimena. Pourquoi cette convocation qui survient la veille de la manifestation des députés TIM et MAPAR ? Faut-il rappeler que le chef de Région Analamanga a été présent lors de la déclaration du Préfet de Police qui a brandi des menaces d'arrestation contre les parlementaires de l'opposition. Histoire à suivre.

Madagascar

Les manifestations de l'opposition lassent les petits commerçants

Depuis la manifestation du 21 avril qui a fait au mois deux morts et une vingtaine de blessés, l'opposition… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.