20 Avril 2018

Mali: Consommation d'alcool - Les filles aussi

Les Jeunes Filles ont fait de l'alcool une affaire de « Diva » sans se soucier de son impact sur la santé.

Aujourd'hui, la plupart des jeunes Maliens, consomment de l'alcool comme si leur vie en dépendait. Dans les Night-clubs ou pendant les fêtes de fin d'année, l'alcool coule à flot dans ces lieux. Maintenant les filles sont presque championnes dans la consommation de cette « Eau de Vie » très nocive pour la santé.

« Une boisson alcoolisée ou boisson alcoolique ou encore alcool est une boisson fermentée, contenant de l'éthanol ou alcool éthylique et produisant un effet psychotrope. », définit Dr Ibrahim Hassan.

Selon Dr Hassan, consommer l'alcool n'est pas sans danger sur tous les plans. Sur le plan sanitaire les scientifiques ont démontré que l'alcool est source de problèmes cardiovasculaires. Sa consommation régulière entraîne une élévation de la pression artérielle et donc une augmentation du risque de faire une hypertension artérielle ; l'alcool augmente également les risques d'accidents vasculaires cérébraux et d'infarctus du myocarde.

Selon l'Organisation mondial de la santé (OMS) l'alcool entraîne dans le monde 3,3 millions de décès chaque année soit 5,9 % de décès dans le monde entier. La consommation d'alcool entraîne aussi des décès et des incapacités relativement tôt dans la vie « c'est le troisième facteur de risque de décès prématuré et d'incapacité dans le monde » nous l'explique Dr Ibrahim Hassan.

Les boissons alcoolisées ont aussi des conséquences sur le plan social au même titre que sur le plan sanitaire. L'alcool entraîne des pertes économiques importantes aussi bien pour les alcooliques que pour la société.

L'alcool entraîne la violence selon Dr Ibrahim : « parfois on a à faire à des violences faites sur les femmes par leur mari qui revient ivre, bat leur femme certaines femmes sont victimes de fausses couches ou des hématomes. » Il y'a des interdictions religieuses, l'islam interdit la consommation de l'alcool .Et personne ne veut d'ivrogne dans sa maison donc un l'alcoolique devient un Paria dans la société.

La consommation de l'alcool passe de plaisir à problème lorsqu'il y'a une consommation abusive, mais le problème avec l'alcool il conduit inéluctablement à la dépendance à un certain moment (effet des substances psychotropes qui y sont contenues) « C'est un plaisir risqué s'il faut peser les risques d'en consommer et les bénéfices de s'en abstenir, le choix est vite fait : Il ne faut pas en consommer. » nous conseille le Dr Ibrahim Hassan.

L'âge minimum pour la consommation dépend de chaque pays, il est déterminé par chaque gouvernement pour restreindre la consommation d'alcool chez les enfants et les mineurs par exemple en Afrique du Sud l'âge minimum pour consommer l'alcool est de 18ans pareille pour le Maroc, l'Ethiopie mais dans certains pays comme la Namibie ,le Nigéria, le Niger aucun âge pour la consommation. En ce qui concerne le Mali je n'ai aucune idée la dessus même s'il n'ya pas d'âge fixe la dessus sa devrait être interdit car vivant dans un pays fortement composés de Musulmans (90% musulmans).

Certaines filles prends l'alcool soit disant que sa donne un teint métissé à l'enfant se rendre compte qu'elles exposent leurs enfants à un danger.

Mali

Présidentielle malienne - L'Adema divisée en au moins trois camps

Des caciques de l'Alliance pour la démocratie au Mali (Adéma, membre de la majorité… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Echos. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.