17 Avril 2018

Algérie: Le FMI relève fortement ses prévisions de croissance pour le pays

Le Fonds monétaire international (FMI) a revu à la hausse ses prévisions de croissance économique en Algérie pour 2017 et 2018, une progression devant intervenir dans le sillage d'une réduction du déficit du compte courant.

Dans son rapport semestriel sur les perspectives économiques mondiales, publié mardi à Washington à la veille des réunions de printemps du FMI et du Groupe de la Banque Mondiale, le prêteur en dernier ressort table désormais sur une croissance de 3% en 2018 contre 0,8% anticipé dans son rapport d'octobre.

Cette cadence sera maintenue en 2019, mais avec une légère baisse à 2,7%, selon les mêmes projections.

En 2017, la croissance a atteint 2%, contre 1,5% projeté en octobre, d'après les données consolidées du Fonds.

Le FMI ajuste légèrement à la hausse ses prévisions de croissance pour l'Algérie

Le FMI a relevé ses prévisions pour l'inflation à 7,4% cette année contre une projection initiale de 4,4%. La projection pour 2019 se situe autour de 7,6%.

Le déficit du compte courant qui a atteint -12,3% du PIB en 2017 devrait se réduire à -9,3% du PIB en 2018 et représenter -9,7% du PIB en 2019.

Le FMI a également abaissé ses projections pour le chômage en Algérie à 11,2% en 2018 après avoir tablé en octobre de l'année dernière sur 13,2%.

Le taux de chômage devrait progresser à 11,8% en 2019.

Dans ses conclusions préliminaires sur l'évaluation de l'économie algérienne, rendues publiques en mars, le FMI avait soutenu que l'Algérie disposait d'une fenêtre d'opportunités pour concilier ajustement économique et croissance.

Avec une dette publique relativement basse et une dette extérieure faible, il est possible de renforcer les finances publiques graduellement, a estimé l'institution de Bretton Woods.

Le FMI qui a suggéré un dosage de politiques économiques, a estimé qu'une masse critique de réformes structurelles est nécessaire pour promouvoir l'émergence d'une économie tirée par le secteur privé et diversifiée, et réduire ainsi la dépendance au pétrole et au gaz.

Il s'agit aussi de recourir à un large éventail d'instruments de financement, notamment l'émission de titres de dette publique au taux du marché, les partenariats publics-privés, et les ventes d'actifs.

Le FMI a également suggéré en cas de maintien du financement monétaire de mettre en place des sauvegardes robustes pour le plafonner en volume et en durée, tout en lui appliquant un taux de marché .

Algérie

Accidents de la route - 11 morts et 17 blessés lors de dernières 48 heures

ALGER- Onze personnes ont trouvé la mort et 17 autres ont été blessées dans 8 accidents de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.