22 Avril 2018

Madagascar: Calme précaire après les affrontements de samedi à Antananarivo

Photo: Nad Sivaramen
Hery Rajaonarimampianina, président de Madagascar.

Une manifestation organisée samedi 21 avril 2018 par des députés de l'opposition pour protester contre les récentes lois électorales votées le 4 avril a dégénéré dans la capitale. Interdite par les autorités, la mobilisation a donné lieu à des affrontements avec les forces de l'ordre. De source hospitalière, le bilan s'élève à trois morts. Une veillé mortuaire avait été annoncée pour ce dimanche matin mais elle semble avoir été annulée. La situation était plutôt calme ce dimanche matin à Antananarivo.

L'ambiance était très calme ce dimanche matin autour de l'hôtel de ville d'Antananarivo. Mais les forces de l'ordre quadrillaient un centre-ville quasi désert. Toutes les rues menant à l'avenue de l'Indépendance étaient surveillées par des militaires.

Le responsable du centre d'intervention avec qui RFI s'est entretenu affirmait que les hommes déployés ce dimanche étaient trois fois plus nombreux que la veille. Il affirmait également que les hauts gradés avaient pris conscience que certains des éléments avaient basculé du côté des manifestants.

A la mi-journée, la situation a complètement changé. Les agitateurs, des enfants des rues principalement, ont monté des barricades et ont tenté de provoquer les forces de l'ordre. Mais vers 13h45, heure locale, les militaires ont quitté les lieux - la police en premier, ont fait remarquer les observateurs.

A la mi-journée, une foule de quelques centaines de personnes était en train de rallier le parvis de l'hôtel de ville, où des chants évangéliques étaient diffusés par une sono puissante.

Selon l'un des rares députés à s'être rendu sur place, Hawel Mamod'Ali, les militaires auraient reçu l'ordre d'évacuer la place. Des négociations seraient en cours entre certains militaires, le gouvernement et l'opposition, toujours selon ce député.

En savoir plus

Violents affrontements lors du rassemblement de l'opposition

A Madagascar, les députés de l'opposition ont tenté de braver une interdiction de manifester ce… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.