22 Avril 2018

Cameroun: Violents affrontements dans la zone anglophone

Au Cameroun, de violents affrontements ont opposé, ces deux derniers jours, des combattants séparatistes aux militaires, dans l'ouest anglophone. Des séparatistes qui, en plus des armes traditionnelles, utilisent aussi désormais des mines pour piéger les voies de circulation. Les affrontements ont entraîné plusieurs morts des deux côtés.

De source militaire, deux soldats sont décédés après que leur véhicule a sauté sur une mine près de la ville de Menji, dans le Lebialem.

Partis d'Eyumedjock, ville de la région anglophone du sud-ouest, proche de la frontière nigériane, ces soldats allaient en renfort auprès de leurs camarades qui étaient aux prises avec plusieurs dizaines de combattants séparatistes.

Pendant les combats, deux autres soldats ont été tués et un troisième mort a été enregistré, plus tard, dans un hôpital. Le corps d'un gendarme décapité a aussi été retrouvé dans la localité. Trois blessés ont par ailleurs été comptabilisés, du côté des forces de défense. Le bilan, du côté des assaillants serait d'au moins quinze morts.

Par ailleurs, d'autres sources précisent que l'usage des mines est une nouveauté dans l'éventail des techniques de combat utilisées par les séparatistes.

Dans le nord-ouest, plusieurs autres groupes armés ont tenté des attaques contre des positions de l'armée. Ces attaques ont été repoussées et quatre assaillants ont été tués, a complété notre source RFI.

Cette même source souligne une tendance à l'intensification de ces assauts malgré les pertes enregistrées dans les rangs des miliciens. Les violences se concentrent dans les localités situées dans les départements du Lebialem et du Manyu, dans le sud-ouest.

Cameroun

L'ambassadeur américain convoqué après ses propos polémiques

Yaoundé convoque l'ambassadeur des Etats-Unis et exprime « sa vive désapprobation »… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.