22 Avril 2018

Cote d'Ivoire: Bilan financier du groupe BOA - Des résultats globalement satisfaisants

Donc, les six filiales du groupe sont passées au scanner lors de cette cérémonie.

A la lecture et l'analyse du bilan financier 2017 du groupe Bank of Africa (Boa), présenté le vendredi 21 avril, à Abidjan Marcory, l'on peut dire que le groupe a pu maintenir le cap.

Cette présentation du bilan du groupe, vise non seulement à délivrer une communication financière de qualité, fiable et transparente, mais aussi d'œuvrer avec pédagogie pour une meilleure connaissance des marchés, indique la banque.

Donc, les six filiales du groupe sont passées au scanner lors de cette cérémonie. Et c'est la directrice du pôle participations de l'institution Laura Tran Duc Minh qui a brièvement dressé le tableau des différentes entités. Elle avait à ses côtés le directeur général Adjoint, Abderrazzak Zebdani, sans oublier la présence des directeurs généraux des différentes filiales.

Ce qu'on pourrait globalement retenir, Boa, Côte d'Ivoire, Burkina Faso, Bénin, Mali, Niger, Sénégal ont augmenté leur capital par incorporation de réserves courant fin juin 2017, excepté le Mali dont l'incorporation de réserve s'est fait en fin septembre 2017. Quatre des six filiales ont procédé à des fractionnements du titre hormis le Niger et le Bénin où les performances boursières ont baissé suite l'augmentation du capital.

Au niveau des performances du cours hors dividende en 2017, les résultats sont peu reluisants pour le Bénin, la Côte d'Ivoire, le Mali et le Niger, qui sont respectivement à -11,3% ; -29,5% ; -2,5% ; - 28,5%. Le Sénégal (6,4%) et le Burkina Faso (2,5%) ont réussi à se maintenir. Mais la Côte d'Ivoire est arrivée à se repositionner avec une croissance nette de 6,9%. « Boa Côte d'Ivoire a connu une progression annuelle de ses crédits nets et 16,1% et de ses dépôts de 17,7%. La marge nette n'a évolué que de 2,4% suite à la baisse de -7%des encours de titres de placementLe Pnb quant à lui a augmenté de 4,9% porté par les commissions en hausse de 11,6% », indique l'analyse de Laura Tran Duc Minh. Qui note que le Le Burkina reste la meilleure des élèves du groupe avec un risque est très faible (0,2%). Alors que les autres Boa comme la Côte d'Ivoire, est à 1,5%.

Si la Bourse régionale des valeurs mobilières a pu consolider ses acquis en 2017, c'est aussi grâce aux volumes des titres échangés. Cette performance est également visible dans les derniers trimestres de l'année 2017 au niveau de cinq filiales, en dehors du Mali qui a connu une hausse du volume dans le deuxième trimestre 2017.

L'autre défi auquel devrait s'attaquer la Boa est le financement des Pme. Car, les actions dans ce domaine demeurent encore très faibles, a reconnu Abdelali Nadifi, directeur général de la filiale Côte d'Ivoire.

Cote d'Ivoire

La Côte d'Ivoire et la Guinée rendent l'âme

L'élimination des Eléphanteaux va encore faire jaser dans toute la Côte d'Ivoire du football. La… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.