22 Avril 2018

Angola: Des mesures pour désactiver ou abandonner un puits de pétrole

Luanda — Les entreprises sous contrat avec la concessionnaire nationale vont, dorénavant, proposer un plan d'abandon prévisionnel ou définitif, incluant une étude d'impact environnementale pour désactiver les installations et abandonner les puits de pétrole et de gaz onshore et offshore en République d'Angola.

Le décret présidentiel nº91/18 du 10 avril publié dans le journal officiel souligne la détermination des orientations aux entreprises sous contrat, considérant l'inexistence de normes et procédures pour les activités d'abandon de puits et la désactivation des installations pétrolières.

Selon le document, les opérateurs procédaient considérant les politiques des respectives compagnies ou de leurs pays.

A cet effet, pour l'uniformité des activités en Angola, les opérateurs nécessitaient d'un guide de plan contenant des critères pour les opérations de désactivation et d'abandon surtout dans les spécialités de l'industrie du pays.

Le décret reconnait que l'industrie pétrolière et de gaz en Angola déploie des efforts sur l'abandon de puits et le démantèlement des installations, en mettant une attention spéciale aux questions environnementales et la prévision des coûts engagés.

Le décret signé par le Président de la République, João Lourenço, souligne qu'un plan de démantèlement des installations et d'abandon de puits de production de pétrole et gaz constitue un outil essentiel qui doit être appliqué au début du projet d'abandon.

Angola

Tournoi/ 2018 - Petro de Luanda bat Kabuscorp 3-0

Petro de Luanda a battu, samedi, Kabuscorp de Palanca, dans un match de football comptant pour la cinquième… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.