23 Avril 2018

Ile Maurice: Namish, 4 ans, tué dans un accident - «Nou bizin konn la vérité»

Deux personnes étaient à bord de la voiture qui a renversé le petit Namish Kumar Bundhooa, 4 ans. Pourtant, seul l'un d'entre eux a été soumis à un alcotest, affirme Varsha Ramchurun, la tante du garçonnet. «Était-ce lui qui conduisait ?» se demande-t-elle. Et de lancer : «Nou bizin konn la vérité!»

C'est dans l'après-midi d'hier, dimanche 22 avril, que Namish Kumar Bundhooa a été renversé par la voiture de l'un de ses voisins. Le petit se trouvait dans la rue, devant son domicile, à Poste-de-Flacq, pour récupérer un volant de badminton.

Au moment de l'accident, Varsha Ramchurun raconte être sortie dès que les enfants ont commencé à crier. Namish Kumar Bundhooa était tombé dans un buisson. «Le conducteur a pris l'enfant, l'a remis à son père et est parti.» Ce dernier, qui s'est rendu au poste de police vers 16 heures, hier, a été arrêté. L'alcotest pratiqué sur lui s'est révélé négatif.

«De plus, ils voulaient bouger la voiture et je les en ai empêchés. C'est là qu'ils ont accepté de faire les marquages avec la craie», avance Varsha Ramchurun. Mais ce qui a mis la famille hors d'elle, c'est le fait que les proches du conducteur disent à Varsha Ramchurun que l'enfant était fautif car il était au milieu de la route.

«C'est faux ! Les marquages au sol de l'emplacement de la voiture démontrent que l'enfant n'était pas au milieu ! Loto inn tap ar li kan li ti dan bor mem», insiste-t-elle.

Ile Maurice

Activités sismiques - Le continent africain va-t-il accoucher d'une île?

Des secousses en série à Mayotte atteignant une magnitude de quatre sur l'échelle de Richter. La… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.