23 Avril 2018

Tunisie: A sens unique...

A Radès, il y avait 11 joueurs de qualité, et Tlatli s'est permis le luxe de ne pas compter sur Kechrid et sur El Mabrouk (blessés), et de ménager Rezig et, à un degré moindre, Abassi et Ghayaza.

Cela n'a eu aucun effet sur la physionomie du match, l'entraîneur radésien avait un groupe plus frais, plus de solutions techniques et surtout des joueurs de grand métier avec le duo d'équilibre Abada (24 pts) et H'didane (18 pts) qui avaient joué pratiquement 35'. La carte Chennoufi a été bien utilisée avant-hier, après avoir été épargné dans les derniers matches, alors que, le Sénégalais Ibrahima a été lancé à partir de la 25' pour réussir sous le panneau mais aussi dans les tirs à trois points. Charles, aussi, a joué pratiquement plus de 20' et a été égal à lui-même. L'écart s'est creusé dès le premier quart-temps avec un jeu varié des Radésiens et une USM qui a compté sur deux joueurs en forme : Evarest (quel apport et quelle régularité avec 24 pts et 11 rebonds) et Lahiani (15 pts).

Ce n'était pas suffisant pour contrer cette ESR qui avait une dizaine de bons joueurs. Trabelsi, Jaziri et Bechir H'didane ont été moyens et toute l'USM a accusé le coup et paru fatiguée. A la mi-temps, on avait un 50-29 et au troisième quart-temps 75-44. Pour une finale de championnat, c'était très déséquilibré. L'ESR s'est un peu relâchée vers la fin, alors que l'USM a pu éviter d'encaisser plus de 100 points et d'augmenter son capital points grâce à Evarest en premier lieu qui jouait contre tout le monde. L'hégémonie des Radésiens était nette et évidente. Trop forte ? Probablement. L'effectif de l'ESR est très riche, le tempo est si fort qu'aucun adversaire ne peut suivre.

Quelle réaction ?

L'USM et Safouène Ferjeni vont avoir une semaine pour se reposer et préparer le match retour. L'USM, qui a failli battre l'ESR il y a quelques mois en championnat d'Afrique, a-t-elle les moyens de revenir à 1 partout ? Sur le papier, c'est assez difficile. On a deux vitesses, beaucoup de pression sur l'USM, mais cette équipe monastirienne a des ressources à exploiter devant son public. Sur un match tout reste possible surtout qu'à certains moments, les Monastiriens étaient à un cheveu de piéger l'ESR. Mais si on parle de la situation actuelle, les choses sont un peu différentes. L'ESR est très confiante, son basket est si diversifié et on attend encore le retour d'El Mabrouk, monsieur trois points. On aurait aimé voir une finale plus équilibrée.

Tunisie

Khémaies Jhinaoui participe lundi à Alger à la 4ème réunion de concertation Tunisie-Algérie-Egypte sur la Libye

Le ministre des Affaires étrangères, Khémaies Jhinaoui participe, lundi, à Alger à la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.