24 Avril 2018

Cote d'Ivoire: Réduction de la mortalité infantile - Novartis investit dans les antipaludiques pédiatriques

Les décès dus au paludisme dans le monde ont diminué de plus de 60 % entre 2000 et 2015. Pourtant, les personnes interrogées craignent un ralentissement des progrès à moins que les gouvernements augmentent leur financement national et que les organisations internationales ciblent leur soutien avec plus d'efficacité.

L'entreprise Novartis s'apprête à investir plus de 100 millions de dollars afin de faire progresser la recherche et le développement de nouveaux antipaludiques au cours des cinq prochaines années. L'engagement inclut également l'accès élargi aux antipaludiques pédiatriques et la mise en œuvre de programmes de développement de capacités destinés à contribuer à atteindre l'objectif de l'OMS de réduire la mortalité infantile liée au paludisme d'au moins 90% d'ici à 2030. Et cela, conjointement à la 7e Initiative multilatérale sur le paludisme (MIM) et le sommet sur le paludisme de la réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth (CHOGM).

L'information publiée dans un communiqué dont fratmat.info a eu copie ce mardi 24 avril précise toutefois que cette décision est annoncée alors qu'une nouvelle étude menée en Afrique montre que les objectifs d'élimination du paludisme d'ici à 2030 risquent de ne pas être atteints; les experts réclament plus d'investissements dans les outils innovants de prévention et de traitement du paludisme.

«La résistance aux traitements représente la plus grande menace pour les progrès incroyables qui ont été réalisés dans la lutte contre le paludisme au cours des 20 dernières années. Nous ne pouvons pas nous permettre d'attendre; c'est pourquoi nous nous engageons à faire progresser la recherche et le développement de nouvelles générations de traitements, a déclaré Vas Narasimhan, CEO de Novartis. Nous devons également faire en sorte que notre innovation atteigne ceux qui en ont le plus besoin, même ceux qui se trouvent dans les endroits les plus reculés.»

Par ailleurs, l'entreprise Novartis lance une nouvelle étude africaine avec Elimination 8 et le programme KEMRI-Wellcome Trust sur la progression et les défis à relever en vue d'atteindre les objectifs d'élimination du paludisme en 2030.

Les décès dus au paludisme dans le monde ont diminué de plus de 60 % entre 2000 et 2015. Pourtant, les personnes interrogées craignent un ralentissement des progrès à moins que les gouvernements augmentent leur financement national et que les organisations internationales ciblent leur soutien avec plus d'efficacité.

Cote d'Ivoire

Le pays peine à exporter ses noix de cajou

La Côte d'Ivoire, premier producteur africain de noix de cajou et premier exportateur mondial, a bien du mal… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.