24 Avril 2018

Tunisie: Et si on jouait bien ? !

Sans rentrer dans les détails tactiques des deux entraîneurs Kolsi et Madhoui, on va dire que les deux, avant de plonger dans un discours tactique stressant, ont aussi une responsabilité de soigner la forme et de préparer leurs joueurs à bien jouer et à s'exprimer à la hauteur de leur potentiel. Au CA et à l'ESS, les bons joueurs ne manquent pas. Les joueurs d'expérience également.

Il n'y a pas de raison pour que ce classique ne charme pas. Et pour une finale de coupe, entre deux grandes équipes, nous attendons beaucoup en termes de spectacle. Ceci ne veut pas dire qu'il n'y aura pas de pression de résultat et que les deux équipes vont jouer «décontractées» comme dans un match amical. Loin de là, le CA et l'ESS ont leurs défauts. Et ont peur de rater un titre qui peut sauver leur saison. Mais un minimum d'intensité, une touche, une précision dans les actions, on y a droit en tant que spectateurs avertis.

Détails...

Le 13 mai, ça va être un duel ouvert et plein d'attente entre le CA et l'ESS, deux équipes qui se connaissent parfaitement bien. D'ici là, le public et l'entourage des deux clubs vont exercer leur pression, et les joueurs cadres vont jouer des matches déterminants en championnat. Donc, il reste encore beaucoup de temps avant d'atteindre le jour J.

Ben Yahia, Ayadi, Belaïd, Dhaouadi, Lahmar, M'sakni, Bangoura, Maraï, voilà, entre autres, des joueurs qui peuvent bien s'exprimer et qui doivent enchanter. Ils peuvent si les deux entraîneurs le veulent bien.

Retrouvailles...

Après un double ESS-CSS (2012 et 2014), un derby CA-EST en 2016 et un classique EST-ESS en 2011, nous aurons de nouveau un classique charmant en finale de coupe. Et si on remonte loin dans l'histoire, on voit que chaque fois qu'on a un «Big match» en finale, l'émotion et le charme sont garantis.

Et même si on n'a pas eu toujours un spectacle et une grande technicité sur le terrain, on a, au moins, un charme et beaucoup de frénésie. Ces retrouvailles avec les classiques promettent pour tout le monde : la FTF qui peut renflouer ses caisses avec une affiche pareille, la télévision et les médias sportifs qui savent qu'un CA-ESS attire une grande partie du public, et bien sûr les deux publics qui comptent beaucoup sur ce titre pour sauver la saison.

Au CA, le départ de Marchand n'a pas encore résolu les difficultés du jeu. Le match du CAB a été gagné et pas joué.

Kolsi a encore du pain sur la planche et sait bien que le public clubiste n'a pas la moindre intention de voir ses joueurs peiner et se faire «petits» devant des adversaires qui ne lui sont pas supérieurs. Le CA, c'est un ténor de l'épreuve avec un nombre énorme de finales jouées (beaucoup de finales perdues). Les Clubistes avec cet effectif peuvent bien jouer et retrouver leur vrai standing. Dans le camp adverse, la qualité technique est supérieure. On a des joueurs nantis, qui savent s'exprimer comme Lahmar et M'sakni. Mais ce n'est pas encore la meilleure expression du jeu, et ce n'est pas encore une ESS libérée et qui convainc. Pourtant, la matière première existe.

Un message à Kolsi et à Madhoui : ne plongez pas trop dans vos stratagèmes, libérez vos joueurs et jouez bien. Une finale de coupe, c'est un moment inoubliable où celui qui gagne et qui joue bien a le mérite pour toujours!

Tunisie

Khémaies Jhinaoui participe lundi à Alger à la 4ème réunion de concertation Tunisie-Algérie-Egypte sur la Libye

Le ministre des Affaires étrangères, Khémaies Jhinaoui participe, lundi, à Alger à la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.