24 Avril 2018

Togo: La qualité des soins est l'objectif central

Le président Faure Gnassingbé s'est rendu mardi au CHU Sylvanus Olympio de Lomé, le plus grand hôpital du pays.

Il a visité la maternité, la chirurgie, service de cardiologie et celui des maladies infectieuses et tropicales.

L'occasion de discuter avec les patients, d'échanger avec le personnel sur les conditions de travail et la qualité des soins.

Les carences sont évidentes dans le secteur public de la santé. Le chef de l'Etat en est conscient.

Raison pour laquelle il a initié un projet qui prévoit le recours à des partenaires privés ou indépendants sous contrat avec l'Etat pour gérer les hôpitaux. Une solution pour améliorer la qualité du système de santé.

Des phases pilote ont été menées avec succès au CHR d'Atakpamé et au CHP de Blitta.

Le CHU de Lomé sera désormais managé par CREDES. Mais attention, préviennent les autorités, pas de privatisation rampante.

'L'Etat ne se désengage pas. La contractualisation permet de trouver des solutions à l'insatisfaction des patients, à la baisse du taux de fréquentations des structures sanitaires publiques, d'offrit un service de qualité aux patients. Bref l'Etat assurera tous ses engagements financiers et les sous-traitants se contenteront d'assurer la gestion', explique Moustapha Mijiyawa, le ministre de la Santé.

Inauguré en 1954, le Centre national hospitalier est devenu Centre hospitalier universitaire de Tokoin en 1972, puis baptisé CHU Sylvanus Olympio en 2012.

L'hôpital emploie 1271 personnes (médecins, chirurgiens, infirmiers, sages-femmes ... ). Il assure plus de 100.000 consultations chaque année et réalise des dizaines de milliers d'interventions chirurgicales.

Mal géré, largement déficitaire, peu accueillant pour les malades, dépourvu d'équipements de pointe, le CHU va pouvoir bénéficier d'une seconde vie grâce à l'arrivée d'un gestionnaire rigoureux.

Pour Faure Gnassingbé, mettre la qualité des soins comme objectif central est une priorité

La réforme sera une réussite à condition que les responsables soient formés, enfin, au management des hommes, à l'art de motiver les équipes, et que l'ensemble des professionnels de l'hôpital -médecins, personnels soignants, administratifs- puissent devenir les moteurs des changements du système de santé au Togo.

Togo

Le front citoyen «Togo debout» dénonce des pressions

Le mouvement citoyen Togo debout déplore qu'une réunion prévue ce dimanche 20 mai au matin dans un… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Togonews. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.