25 Avril 2018

Cote d'Ivoire: Ligue 1/Asec Mimosas - Les Mimos confirment leur hégémonie sur le foot ivoirien

Le patron, c'est bien évidemment l'Asec Mimosas ! Les Jaune et Noir ont démontré, pour la seconde année consécutive, qu'ils restent les maîtres de la Ligue 1 ivoirienne. Mieux, l'Asec démontre encore qu'est demeure la meilleure formation ivoirienne. Aussi bien par son organisation administrative que sa gestion sportive.

La formation jaune et noir, championne de Côte d'Ivoire 2017 après sept bonnes années de disette, s'était engagée à confirmer son retour en grâce. Une mission pour laquelle Me Roger Ouégnin, son PCA, a décidé de remanier toute l'organisation du club. Le conseil d'administration a connu quelques chamboulements où on retrouve Francis Ouégnin dans un costume de 1er vice-président en charge de la commission Politique sportive.

En remplacement de Léonce Yacé et surtout pour mieux orienter la gestion du club, Me Ouégnin a nommé Pierre Billon au poste de président délégué. L'administrateur à la SIFCA occupe également la 2e vice-présidence du Conseil d'administration aux côtés d'Eric Djibo (3e vice-président en charge de la commission Stratégie et développement) et de Kadi Fofana (4e viceprésident, chargée des Affaires juridiques et financières).

Au niveau de l'équipe professionnelle, la responsabilisation de Bakari Koné dit Baky en qualité de responsable de la section football professionnel est également illustrateur de la volonté du PCA à donner corps à son ambition affichée lors de l'assemblée géné- rale ordinaire du dimanche 27 août dernier. «2018 sera celle de la confirmation pour l'Asec. Nous avons repris le titre national pour repartir sur le toit du continent», avait-il lâché.

Coordonnateur technique à l'Asec au moment du sacre 2017, Amani Yao César Lambert s'est vu confier les rênes de l'équipe professionnelle. Pour lui permettre de mener à bien sa mission, Fabrice Jocelyn N'Guessan lui a été adjoint. Fidèle parmi les fidèles (à part des escapades de 1990 à 1991 au Sabé Sport de Bouna, de 1992 à 1994 à l'ASC Bouaké et de 1995 à 1996 au Lazer FC en tant que joueur et en 2013 à l'AFAD en qualité d'entraî- neur des gardiens), Bakary Koné a toujours la responsabilité des gantés du club. N'Dri Koffi Romaric, à peine retraité, est accueilli dans la maison avec sous sa coupole l'équipe réserve. Alors que Siaka Traoré dit Gigi est chargé du recrutement.

Avec à sa tête Dr Yves Kouamé, la commission médicale, composée également des masseurs Patrice Voli Bi et Justin Amon et des kinés Adou Patrick Martial et Missidjé Jean Michel, s'est parfaitement chargée de mettre çà la disposition d'Amani des joueurs prêts à relever les défis. C'est donc tout ce monde-là qui s'est lancé dans la conservation du titre national.

Mais avec en esprit une participation honorable à la Ligue des Champions de la CAF. Si les Mimos sont restés aux portes de la phase de poules, ils n'ont pas craché sur l'opportunité de continuer l'aventure continentale. Reversés en Coupe de la Confédération, les coéquipiers du portier international Cissé Abdoul Karim ont passé avec brio le tour de cadrage pour s'offrir la phase de groupes. Une compétition qu'ils disputeront dans le groupe A.

Dégagés de toute pression locale avec le 26e titre national décroché, le dimanche 22 avril 2018, face à l'ASI (1-0), en clôture de la 22e journée. Le 19e titre de Me Roger Maurice Désiré Ouégnin en place depuis le 19 novembre 1989. Après un départ manqué contre l'AFAD (défaite 1-0) et un nul face au WAC (0-0), Amani Yao et ses garçons ont ensuite enchaîné 16 victoires, la meilleure série du club en championnat, en seulement 20 journées disputées.

L'Asec, avec 53 points, 14 de plus que son dauphin (Sporting Club de Gagnoa qui a disputé 22 journées), décroche ainsi le titre avant terme. Avec six matchs encore à disputer, les Jaune et Noir détiennent actuellement la palme de la meilleure attaque (45 buts) dont 15 pour l'attaquant burkinabè Amed Touré.

Derrière, Cissé Abdoul Karim et ses défenseurs ont concédé seulement 12 buts à leurs adversaires. Avec ce nouveau titre, l'Asec s'affirme encore plus comme le club le plus titré du pays (26) contre 17 à l'Africa, son éternel rival. Alors que l'Asec n'avait que 7 titres contre 12 à l'Africa en 1989 à l'arrivée de Me Roger Ouégnin. Mieux, ce nouveau titre marque la qualité de la gouvernance du PCA qui, en 28 ans, a instauré un environnement sain, une gestion professionnelle, doté le club de patrimoine digne des plus grands clubs du monde.

Cote d'Ivoire

La Côte d'Ivoire et la Guinée rendent l'âme

L'élimination des Eléphanteaux va encore faire jaser dans toute la Côte d'Ivoire du football. La… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.