25 Avril 2018

Cote d'Ivoire: Coalition des ex-exilés/Evariste Yaké (Président) - « Nous souhaitons un cadre propice pour la réinsertion des exilés »

« Notre éloignement du pays nous a permis de connaître la valeur de la paix pas parce que nous le savions pas. La première matière première de notre pays devra demeurer la paix », a-t-il souhaité.

« Notre désir n'est pas de revendiquer ou d'exiger quoique ce soit, mais de souhaiter qu'un cadre propice et adapté soit mis en œuvre pour assurer la parfaite et bonne réinsertion de ceux qui ont volontairement décidé de mettre fin à leur exil. Et cela, malgré les incertitudes et risques consécutifs à la crise postélectorale », a indiqué le 24 avril 2018, Evariste Yaké, à Abidjan-Plateau.

A cette occasion, M. Yaké, président de la Coalition des ex-exilés pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire a soutenu que l'action de sa structure se situe dans la « recherche permanente de pardon, de la repentance et de la réconciliation ». « C'est un projet social, inclusif entre ivoiriens pour un véritable vivre ensemble cher au Président Alassane Ouattara », a déclaré Evariste Yaké, ex-collaborateur de M. Gbagbo aujourd'hui conseiller régional du Tonpki pour le compte du Rassemblement des républicains (Rdr).

M.Yaké avait à ses côtés plusieurs membre du bureau de la Coalition, à savoir, Kouadio Ferdinand dit Watchard Kedjébo (Vice-président), Nado Clément de la Sorbonne solidarité (Secrétaire général), Paul Madys, artiste-musicien (Secrétaire à la culture).

Poursuivant, M. Yaké a souligné que tous les exilés qui sont rentrés volontairement ne sont logés à la même enseigne. Et de demander au gouvernement de se pencher sur cette situation. « Si l'on admet que la grande majorité a pu intégrer leur famille, l'on doit cependant reconnaître qu'un bon nombre est dans la mise en œuvre effective des promesses qui leur ont été faites », a-t-il fait remarquer.

A sa suite, le vice-président de la Coalition Kouadio Kouassi Ferdinand dit Watchard qui a indiqué ne pas renier l'ex-Chef de l'Etat Laurent Gbagbo, a soutenu que s'ils n'ont pas été heureux de partir dans la honte en exil, ils ont été cependant heureux de revenir en triomphe grâce à la main tendue du Chef de l'Etat, Alassane Ouattara.

A travers la Coalition, il a affirmé que les exilés rentrés volontairement s'inscrivent dans la dynamique de la « réconciliation vraie ». « Notre éloignement du pays nous a permis de connaître la valeur de la paix pas parce que nous le savions pas. La première matière première de notre pays devra demeurer la paix », a-t-il souhaité. Avant d'insister : « Nous voulons faire du vivre ensemble une réalité et non un slogan ».

Le secrétaire général de la Coalition, Nado Clément qui a réaffirmé son appartenance au Front populaire ivoirien (Fpi) a indiqué que la Sorbonne Solidarité a changé de cap et orienté ses actions au niveau des jeunes dans la formation et l'entrepreneuriat.

Désormais, les membres du bureau de la Coalition ont affirmé en chœur que tout devra être mis en œuvre pour accompagner ceux rentrés volontairement pour qu'ils constituent la vitrine de la Côte d'Ivoire nouvelle. Toute chose qui pourrait inciter des exilés encore hésitant à regagner la mère patrie.

Cote d'Ivoire

Immigration clandestine - "Le destin des jeunes n'est pas de mourir dans la mer", estime Adesina

Il a annoncé que son institution va investir 35 milliards de dollars américains (EU) sur les dix… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.