26 Avril 2018

Sénégal: Entreprenariat rapide pour les femmes et les jeunes - Près d'un milliard de FCfa pour la région de Saint-Louis

Sur la route de Matam, les responsables de la Délégation de l'entreprenariat rapide des femmes et des jeunes (Der/Fj) ont fait escale à Saint-Louis pour sensibiliser les acteurs sur ce fonds. Au final, 990 millions exactement ont été mis à la disposition des femmes et jeunes de la capitale du Nord pour les accompagner dans leurs différents projets.

Depuis des années, le Sénégal a connu une croissance continue ; et l'Etat, dans le souci de faire bénéficier aux populations des fruits de cette belle embellie, a décidé de mettre sur pied des mécanismes pouvant permettre d'accompagner les couches les plus vulnérables (femmes et jeunes). C'est donc tout le sens de cette cérémonie organisée à Saint-Louis.

D'emblée, le gouverneur Alioune Aidara Niang a rappelé tous les efforts de l'Etat pour appuyer les populations dans le cadre de l'entreprenariat. Pour lui, cette catégorie visée par l'exécutif est un vecteur essentiel de développement. C'est pourquoi, Alioune Aïdara Niang s'est réjoui de la présence «remarquée des différentes associations de jeunes et femmes, qui œuvrent dans le développement, au niveau de la région ».

Pour sa part, Papa Amadou Sarr, délégué général de la Der/Fj, a informé que près d'un milliard a été mobilisé pour la région de Saint-Louis. Dans ce même volet, il a rappelé que cette enveloppe « est susceptible de connaître une évolution, mais il faudra que la région puisse absorber cette somme avant un deadline bien défini ».

Aussi, le délégué général a souligné qu'à cette première tranche de 15 milliards distribuée au 14 régions va s'ajouter d'autres financements sectoriels dans les domaines du commerce, de l'artisanat, de l'agriculture, entre autres. Ainsi, annonce-t-il, « la dotation initiale de la région de Saint-Louis peut évoluer et même flirter avec deux milliards ».

Le ministre Papa Amadou Sarr a aussi rappelé qu'il n'existe aucune discrimination dans l'octroi des financements mais, « si une région peine à absorber son financement, un redéploiement sera fait au profit d'une autre région. Car nous sommes dans la rapidité et la recherche de résultats ».

Ces craintes, l'adjoint au maire Aïda Mbaye Diop n'en a pas. En effet, elle rappelle que « Saint-Louis est une zone de pêche et d'agriculture avec les potentialités de la vallée. « C'est pourquoi je n'ai aucun doute de la capacité des femmes et des jeunes de la région très dynamiques à résorber rapidement ce milliard », affirme-t-elle.

Sénégal

Les petits commerces face à la grande distribution

Au Sénégal, c'est une offensive massive. La grande distribution, en particulier les groupes… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.