26 Avril 2018

Sénégal: Dialogue social tripartite, bilan de la prise en charge des cahiers de doléances des syndicats de 2017 - Macky se prépare pour la fête du 1er mai

La consolidation du dialogue social tripartite, Etat-syndicats-patronat, et la préparation de la fête internationale du travail qui sera célébrée le 1er mai.

Le bilan de la prise en charge des cahiers de doléances déposés en 2017. Tels sont les points saillants du communiqué du conseil des ministres d'hier mercredi 25 avril. Sans occulter la répartition équitable et la maintenance adéquate des 1000 unités de matériels agricoles destinées aux agriculteurs, d'un coût de 32 milliards de FCFA réceptionnées lundi dernier.

En conseil des ministres, dont il a présidé la réunion hier, mercredi 25 avril, abordant la consolidation du dialogue social tripartite, Etat-syndicats-patronat, et la préparation de la fête internationale du travail qui sera célébrée le 1er mai, le chef de l'Etat demande au gouvernement de faire le bilan exhaustif de l'état de prise en charge des cahiers de doléances déposés en 2017 et de préparer la cérémonie officielle de réception des centrales syndicales à la Présidence de la République, dans une semaine.

Selon le communiqué du conseil, le président Macky Sall invite également le gouvernement à évaluer les résultats des deux conférences sociales tenues en 2014 et 2017, notamment la mise en œuvre et l'actualisation du Pacte de Stabilité sociale et d'émergence économique, conclu en 2014, entre l'Etat, les syndicats et le patronat.

En outre, le président Sall réitère ses instructions relatives à la consolidation du dialogue social dans tous les secteurs et à l'établissement d'un calendrier consensuel de suivi des revendications et accords signés avec les partenaires sociaux. Aussi rappelle-t-il au gouvernement l'impératif d'assurer le respect scrupuleux des droits des travailleurs en matière de protection sociale, de cotisations sociales à l'IPRES, à la Caisse de Sécurité sociale et la mise en œuvre effective de conventions collectives, notamment, dans le secteur de la sécurité privée.

Assurer la répartition équitable des 1000 tracteurs destinés aux agriculteurs

Auparavant, poursuivant sa communication autour de la mécanisation intensive de notre agriculture pour asseoir durablement l'autosuffisance et la sécurité alimentaire, le chef de l'Etat exhorte le gouvernement, en rapport avec l'ensemble des acteurs du secteur impliqués, à déployer avec diligence, les procédures appropriées, afin d'assurer la répartition équitable des 1000 unités de matériels agricoles destinées aux agriculteurs, d'un coût de 32 milliards de FCFA, réceptionnées lundi dernier. Quid de la maintenance adéquate de cet important lot de matériels subventionnés, mis à la disposition des producteurs, par l'Etat, dans le cadre de la dynamique de renforcement de la politique d'autosuffisance alimentaire, par le renouvellement et la modernisation de l'équipement rural, engagée depuis 2012 ?

Il n'a pas manqué d'enjoindre au gouvernement, en parfaite synergie avec les autorités religieuses, coutumières et les populations de Cambérène, d'intensifier la modernisation des sites et zones impactés par l'aménagement de la deuxième section de la Voie de Dégagement Nord (VDN) en tenant compte de leurs spécificités, ajoute la source.

Sénégal

53éme Assemblées annuelles de la BAD - La ville de Busan prête à donner le coup d'envoi

C'est demain lundi 21 mai, que s'ouvrent à Busan, la deuxième ville de Corée du Sud, la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.