27 Avril 2018

Sénégal: Visite du président du Cap-vert à Dakar - 4 accords signés pour renforcer la coopération

Jorge Carlos Fonseca, Président du Cap-Vert séjourne à Dakar depuis le 25 avril pour une visite officielle. Ainsi, pour renforcer la coopération qui existe entre les deux pays, le Sénégal et le Cap Vert ont signé 4 accords de partenariat.

La signature de ces accords a eu lieu hier, jeudi 26 avril au palais de la République. Elle a été suivie d'une conférence de presse animée par le Président Macky Sall et son homologue capverdien.

Le Sénégal et le Cap Vert ont signé hier, jeudi 26 avril 4 accords dans le cadre de la coopération entre les deux pays. Le premier porte sur le Projet de convention sur la non double imposition fiscale en matière d'impôts sur les revenus. Le deuxième est un projet d'accord d'entre-aide institutionnelle dans le domaine de la justice. Le troisième accord est un protocole de coopération dans le domaine de la santé. Et enfin, le quatrième porte sur le projet d'accord de coopération dans le domaine de la communication sociale.

A travers ces accords signés, les deux pays sont convenus de renforcer leur coopération commerciale et économique. «Nous ferons en sorte que la connectivité surtout dans le domaine du transport soit améliorée tant sur le plan maritime qu'aérien. Pour la liaison maritime l'étude de faisabilité est déjà prête et le comité bilatéral entre le Cap-Vert et le Sénégal devra se pencher très rapidement pour examiner la faisabilité et surtout la mise en œuvre du programme que nous avons mis en commun. Nous voulons lancer la compagnie Air Sénégal Sa qui pourra travailler avec le Cap-Vert à faire en sorte qu'il y ait une liaison quotidienne entre Praia et Dakar. Et nos deux gouvernements pourront travailler sur cette question », a soutenu le président de la République Macky Sall qui faisait face à la presse avec son hôte Cap-Verdien.

Avant de faire part de sa disponibilité à poursuivre la relation d'amitié et de travail dans les domaines de l'intégration économique africaine. «Vous êtes un pays membre de la Cedeao ; vous avez une spécificité due au fait que le Cap-Vert est une ile. Donc, il faut que cette coopération soit renforcée. La Cedeao également vous accompagne pour que les questions d'isolement et d'enclavement soient définitivement vaincues et que nous puissions jouir clairement dans nos échanges», a-t-il conclu.

De son coté, Jorge Carlos de Almeida Fonseca, Président du Cap-Vert trouve que le Sénégal et son pays constituent des «références de démocratie en Afrique». C'est pourquoi, dit-t-il, «les deux Etats doivent continuer à travailler ensemble pour raffermir leurs valeurs et options communes pour des sociétés de liberté de démocratie et d'Etat de droit qui respectent les droits fondamentaux des individus». Il informe que le Cap-Vert va proposer dans le cadre de la Cedeao, des solutions plus adéquates à sa situation de pays Archipel. «Nous sommes des Iles, nous attendons des investissements dans les liaisons maritimes et aériennes», a-t-il laissé entendre.

SITUATION DES SENEGALAIS VIVANT AU CAP-VERT : Fonseca promet de faciliter les conditions d'obtention de documents de résidence

«L'essentiel des Sénégalais sont bien intégrés au Cap-Vert mais, il y a quelques problèmes. Par exemple, il y a 1300 sénégalais qui sont établis au Cap-Vert avec une autorisation formelle de résidence sur une communauté totale qui tourne autour de 700 mille sénégalais». Cette précision est du Président Capverdien, Jorge Carlos Fonseca qui est actuellement au Sénégal pour une visite de travail.

«Formellement, la majorité ne dispose pas d'une autorisation de résidence. Le gouvernement a décidé de faciliter les conditions pour obtenir une autorisation de résidence de par la loi capverdienne. De 2015 à 2017, on a eu prés de 8000 sénégalais qui ont demandé d'entrer au Cap-Vert. Et parmi ces 8000 seulement 163 cas ont eu des difficultés aux frontières. Donc, les 98% sont entrés sans aucun problème», indique-t-il. Il promet que son gouvernement va faire tout son possible pour améliorer les conditions de vie des sénégalais pour qu'ils puissent résider au Cap-Vert comme les capverdiens le sont à Dakar.

JORGE CARLOS FONSECA, PRESIDENT DU CAP-VERT : «Pas de commentaires sur la politique intérieure du Sénégal»

Interpelé sur la décision des députés de l'opposition qui ont décidé de boycotter son passage à l'assemblée nationale, le Président Cap verdien Jorge Carlos Fonseca soutient : «J'en ai parlé avec Macky Sall, il m'a expliqué. Le Sénégal a été toujours une référence de la démocratie en Afrique. Mais tout comme chez nous, la démocratie n'est pas parfaite. Elle est un chemin pour le progrès. Je ne veux pas faire des commentaires sur la politique intérieure du Sénégal ».

Sénégal

Casamance - Un enfant de 6 ans tué, une dame blessée par balle

Stupeur et consternation dans le village de Samic situé à 3 km de Boutoupa Camaracounda, dans… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.