8 Mai 2018

Madagascar: Air Madagascar - L'Etat doit se montrer exigeant concernant le partenariat stratégique

Air Madagascar poursuit ses efforts pour son redressement.

Trois compagnies aériennes participent activement à la Foire internationale de Madagascar. Une participation qui prouve que le secteur aérien occupe une place de choix dans le développement économique du pays.

Raison pour laquelle, d'ailleurs, dans le cadre de la politique nationale de développement (PND), l'Etat malgache a adopté sous forme de décret, la lettre de politique de transport aérien. Pour l'exécutif, le développement de l'industrie aérienne en général et le redressement de la compagnie aérienne nationale en particulier sont vitaux. C'est d'ailleurs pour cette raison que l'Etat réalise tous les efforts envisageables pour que le pays puisse se doter de sa propre compagnie aérienne fiable. Par ailleurs, suite aux efforts réalisés par l'Aviation civile de Madagascar, organe sous tutelle du ministère des Transports et de la Météorologie, l'annexe B a été levée. Ce qui a permis à l'administration et à Air Madagascar de s'atteler aux actions concrètes pour son développement.

Centaines de milliards. Même si la signature de l'accord de partenariat stratégique avait tardé à se dessiner, l'Etat avait marqué sa détermination à avancer dans le processus de redressement en débloquant des centaines de milliards d'ariary pour apurer les dettes de la compagnie. Comme il s'agit d'un énorme sacrifice tiré sur l'argent du contribuable, l'Etat se donne bien évidemment un droit de regard sur la responsabilité des uns et des autres concernant l'avancement de ce partenariat stratégique. Du côté du personnel d'Air Madagascar, tout le monde se mobilise actuellement pour réussir de redressement. Mais aux dernières nouvelles, l'on apprend que l'élan pourrait être stoppé net par certaines réalités. En effet, des questions commencent à se poser sur la réelle capacité d'Air Austral à accompagner le développement d'Air Madagascar. Fortement concurrencée, la compagnie régionale réunionnaise se sert plutôt des avantages d'Air Madagascar en termes de réseau régional d'Air Madagascar.

Concurrencée. Du côté des observateurs, on commence à se poser des questions sur ce choix d'Air Austral. Et ce, en se référant sur la capacité des autres compagnies opérant sur le ciel aérien malgache à offrir des connexions vers les grands pays qui drainent un flux considérable de touristes étrangers pouvant visiter Madagascar. Les « Ethiopian Airlines », « Air Mauritius », « Air France »... , sont en effet partie prenante dans les alliances aériennes permettant ces connexions qui sont des sources de la relance économique. Faut-il en effet rappeler que l'un des objectifs du PND est d'augmenter le nombre d'arrivées touristiques, à travers l'existence de compagnies aériennes performantes. Par ailleurs, l'exigence d'une sécurité aérienne, étant indispensable, les autorités de l'aviation civile ne badinent pas sur l'application des réglementations qui doivent être les mêmes pour toutes les compagnies, car le premier objectif reste le maintien d'un niveau de sécurité fiable. Il n'est pas question, en tout cas pour les autorités, de déroger sur les règles pour avantager le tandem Air Austral-Air Madagascar.

Transparence. On souhaite, en tout cas plein succès aux deux compagnies. Mais la transparence doit être de mise afin d'éviter que ce partenariat débouche à un fiasco et même à un scandale financier concernant les fonds débloqués par l'Etat et les fonds empruntés par Air Austral pour être utilisés dans le redressement de la compagnie. Ces fonds sont-ils utilisés convenablement et le programme de redressement suit-il réellement son cours sur le plan opérationnel ? Autant de questions qui se posent et l'opinion doit être éclairée.

Madagascar

Andry Rajoelina lance son initiative pour l'émergence

A l'hôtel Carlton d'Antananarivo, Andry Rajoelina, ex-président de la transition, a présenté… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.