9 Mai 2018

Afrique de l'Ouest: Services financiers - La BRVM accueille une session d'échanges sur la digitalisation des marchés des capitaux africains

La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) a accueilli une session d'échanges sur «la digitalisation des marchés de capitaux africains : le cas de M-AKIBA au Kenya» en collaboration avec Making Finance Work for Africa (MFW4A) de la Banque Africaine de Développement (BAD), le 08 mai 2018 à son siège.

Selon communiqué, cette session, qui a vu la participation des acteurs des secteurs financiers et des télécommunications, s'est articulée autour d'une téléconférence, retransmise depuis Nairobi, et d'échanges sur les enjeux de la digitalisation des marchés de capitaux africains.

La téléconférence, qui a permis de présenter le projet et de discuter des enseignements tirés du lancement du premier produit obligataire dénommé M-AKIBA, a été animée par les promoteurs de celui-ci, le Nairobi Securities Exchanges, le Ministère Kenyan des Finances et la Banque Centrale du Kenya.

Les échanges qui s'en sont suivis avec les participants ont porté sur le potentiel de réplication et de développement de ce modèle sur d'autres marchés africains et notamment les prérequis de la digitalisation et ses répercussions pour le marché financier régional de l'UEMOA et son écosystème.

Dr Edoh Kossi Amenounve, Directeur Général de la BRVM, a indiqué que « l'expérience du Kenya avec M-AKIBA est un bel exemple sur lequel les autres bourses pourraient s'appuyer en prenant soin, évidemment de scruter, d'analyser, d'explorer les points forts et tirer enseignement des points faibles pour d'éventuelles améliorations».

Afrique de l'Ouest

Les étudiants de nouveau dans la rue

Au Sénégal, les étudiants sont de nouveau dans la rue, jeudi 24 mai, dix jours après la mort… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.