9 Mai 2018

Seychelles: Les Seychelles imposent une consigne sur les bouteilles en verre pour réduire l'enfouissement des déchets.

Le gouvernement des Seychelles introduira en juillet une consigne sur des bouteilles en verre.

Un haut fonctionnaire du ministère de l'Environnement, de l'Énergie et du Changement climatique a déclaré que la taxe est mise en place dans le cadre de la stratégie du ministère visant à réduire la quantité de déchets jetés dans les décharges de la nation insulaire.

Nanette Laure a déclaré lundi à la SNA que la "taxe sera instaurée sur l'alcool et sur certaines bouteilles de boissons sans alcool. Le prélèvement de 0,13€ entrera en vigueur le 1er juillet. Nous utiliserons alors les six premiers mois du programme comme période de grâce pour la récolte des fonds. "

Mme Laure a déclaré que l'argent collecté sera utilisé pour mettre en place une usine appropriée qui sera utilisée pour recycler les bouteilles en verre. "Une fois installée, l'usine qui sera située à Providence près de la décharge écrasera les bouteilles. Le produit final, qui devrait être aussi fin que le sable, servira à recouvrir la décharge », explique Laure.

Laure a dit que c'est une procédure normale de couvrir la décharge. Actuellement, le remblai de corail est utilisé à cette fin, mais Mme Laure a expliqué qu'il est parfois difficile d'obtenir suffisamment de sable de corail pour la couverture des décharges.

Le programme sur les bouteilles de verre est la dernière initiative du gouvernement pour mieux gérer les déchets. C'est après que la première décharge située à Providence, sur la côte Est de l'île principale de Mahé, ait fermée, qu'une deuxième décharge a été ouverte en 2017.

C'est la première installation ultramoderne de l'île à réduire la pollution souterraine et à protéger l'approvisionnement en eau souterraine. Le site d'enfouissement sanitaire, financé par l' Union européenne , couvre une superficie de 26 000 mètres carrés.

Dr. Purvis de S4S a déclaré que la taxe devrait être collectée pour toutes les bouteilles parce que sinon, celles-ci restent dans l'environnement. (Nation des Seychelles)

Organisation locale à but non lucratif Sustainable for Seychelle (S4S) a accueilli favorablement la nouvelle taxe, mais l'organisation ne sera satisfaite que lorsqu'elle s'appliquera à toutes les bouteilles en verre.

"Le marché est saturé de bouteilles de verre. Il y a une variété de limonades, de jus et de bières. Je pense que si une taxe est imposée, elle devrait s'appliquer à toutes ces bouteilles parce que sinon elles resteront dans l'environnement ou elles finiront en tas quelque part ou comme verre brisé sur la plage et partout ailleurs », a déclaré Marie Thérèse Purvis, présidente du conseil d'administration de l'organisation.

Dr. Purvis ajoute que le broyage du verre est quelque chose que l'organisation a commencé à faire. "Nous avons eu un projet grâce auquel nous avons reçu une subvention de l'Union européenne. Nous avons acheté une machine pour broyer le verre et l'idée était de collecter des bouteilles de verre dans les hôtels et autres établissements touristiques. Le verre concassé a ensuite été utilisé pour le mélanger avec du béton pour les routes », a déclaré Dr. Purvis.

"Même si le projet a échoué après une année, nous sommes heureux de voir que l'autorité ait repris l'idée de recycler ces bouteilles et qu'elles aient une utilité au lieu de simplement être déversées", ajoute Dr.Purvis.

Le ministère de l'Environnement, de l'Énergie et du Changement climatique a déclaré que les appels d'offres pour les centres de rachat seront également ouverts en juillet.

"Nous allons lancer un appel d'offre pour la collecte des bouteilles en verre. Sur Mahé, nous espérons avoir différents centres de rachat sur une base régionale. Nous aurons un centre sur chacune des deux autres îles de Praslin et La Digue ", ajoute Laure.

Le système de récupération des bouteilles en verre n'est pas nouveau. Déjà, certaines entreprises comme Waterloo, Seybrew et Takamaka Rum, entre autres, ont un système de rachat de leurs produits.

Toutes les décharges aux Seychelles - un groupe de 115 îles dans l'océan Indien occidental - appartiennent au gouvernement.

Sur Mahé, les décharges se trouvent sur des terres gagnées sur la mer à Providence et à Anse Royale dans le sud de l'île. Sur Praslin, la deuxième île la plus peuplée, l'unique décharge se trouve à Amitié alors qu'à La Digue la décharge se trouve à L'Union.

En moyenne, la première décharge de Providence, désormais fermée, a reçu 45 000 tonnes de déchets par an depuis 1999 avec un maximum de 75 538 tonnes enregistrées en 2010.

En 2005, on estime que les décharges de Praslin et La Digue ont reçu respectivement 3 500 tonnes et 670 tonnes par an.

Seychelles

Les forces de l'ordre et les agences gouvernementales doivent combattre la corruption conjointement, a déclaré un haut responsable aux Seychelles

Davantage que la simple mise en place d'une institution ou d'une commission doit être fait pour lutter contre la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Seychelles News Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.