11 Mai 2018

Sénégal: La hausse des prix du pétrole a un impact négatif sur le budget 2018

Dakar — La hausse soutenue des prix mondiaux du pétrole a un impact négatif sur le budget du Sénégal en 2018, a souligné, vendredi à Dakar, le sous-directeur au département Afrique du fonds monétaire international (FMI), Michel Lazare.

"Alors que les prix intérieurs de l'énergie au détail sont restés stables, la hausse soutenue des prix mondiaux du pétrole a un impact négatif sur le budget en 2018", a-t-il déclaré lors d'un point de presse à l'issue d'une mission de revue des services du FMI au Sénégal.

Selon lui, la mise en œuvre du programme "instrument de soutien à la politique économique" (ISPE) a rencontré des difficultés en 2017 dans le contexte d'une hausse soutenue des prix mondiaux du pétrole, alors que les prix intérieurs de l'énergie sont restés stables.

Il a noté que les tensions budgétaires se sont encore accentuées du fait de recettes inférieures aux anticipations et augmentations de la masse salariale.

Le représentant du FMI a fait valoir que la cible sur le déficit budgétaire prévue dans le programme sera élargie en 2018 de 2,7 du PIB à 3,3%, pour faire face aux retards de paiement en 2017, malgré des mesures prises par le gouvernement.

Il a aussi parlé de la croissance économique qui reste "vigoureuse", tandis que l'inflation quant à elle, demeure "faible".

"Alors que la croissance est estimée à 7,2% en 2017, l'inflation quant à elle n'a atteint que 1,3%. Du fait de la modification de l'année de référence, le PIB a été révisé à la hausse d'environ 30%", a-t-il expliqué.

M. Lazare a retenu que si l'objectif fixé pour le déficit budgétaire à fin 2017 a été atteint, une mobilisation insuffisante des recettes a par contre conduit à la réduction des dépenses publiques.

Cela est dû aussi, a-t-il poursuivi, aux retards dans les paiements à la compagnie publique de l'électricité et au secteur privé.

"La croissance a augmenté de 6% depuis plusieurs années au Sénégal, cela reste un facteur très positif pour le pays", a-t-il souligné.

Il a ajouté qu'avec une croissance forte, il pourrait y avoir des retombées positives sur la vie sociale des populations démunies, si le Sénégal poursuit la mise en oeuvre du Plan Sénégal émergent (PSE).

Sénégal

Casamance - Un enfant de 6 ans tué, une dame blessée par balle

Stupeur et consternation dans le village de Samic situé à 3 km de Boutoupa Camaracounda, dans… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.