11 Mai 2018

Cote d'Ivoire: Conseil des ministres / Révision de la liste électorale 2018 - Une semaine pour se faire inscrire

Du 17 au 24 juin prochain, il se déroulera la révision de la liste électorale. L'information a été donnée, mercredi dernier, à l'occasion du point de presse postconseil des ministres par la porteparole adjointe du gouvernement. A en croire Anne Désirée Ouloto, le conseil a adopté un décret fixant les modalités de révision de la liste électorale, et ce, sur proposition de la Commission Electorale Indépendante (CEI) en application de la législation nationale.

« Cette révision comprend les opérations d'actualisation de données personnelles des électeurs, l'inscription de nouveaux requérants et la radiation des personnes décédées ou privées de leurs droits civiques qui figurent sur la liste », a-t-elle indiqué. Non sans ajouter que cette opération s'adresse à tout électeur qui peut solliciter de la CEI, la prise en compte dans le fichier électoral des modifications de ses données, tels que son nom, ses prénoms, sa profession ou son domicile.

« Ainsi, l'Ivoirien âgé de 18 ans au moins, disposant d'une carte nationale d'identifié ou d'une attestation d'identité délivrée par l'ONI ou d'un certificat de nationalité, peut se faire inscrire sur la liste de la circonscription électorale de son choix à condition d'y avoir son domicile ou des intérêts économiques ou sociaux », a-t-elle précisé.

Dans les trois mois suivants la fin de la collecte des informations, a poursuivi la ministre, la liste provisoire des électeurs sera publiée par voie d'affichage dans tous les lieux de vote au fait de consultation par tous les électeurs.

« La liste définitive qui marque la fin de l'opération de révision de la liste électorale sera arrêtée par la CEI après examen de toutes les réclamations », a-t-elle rassuré. L'hebdomadaire réunion gouvernementale a aussi adopté un décret relatif au registre national des personnes physiques (RNPP).

Ce décret, a expliqué la porte-parole adjointe, met en place un registre national des personnes physiques et confie sa gestion à l'Office National d'Identification (ONI).

« Il autorise par conséquent l'organe de gestion à collecter, à traiter et à centraliser l'ensemble des informations biographiques et biométriques des Ivoiriens ainsi que des étrangers résident ou même de passage en Côte d'Ivoire en vue de produire un fichier national portant identification des personnes physiques », a-t-elle détaillé.

Ce système de traitement d'information, selon la ministre Anne Ouloto, attribuera à chaque personne à vie un numéro national d'identification unique exigible pour l'accomplissement de tous les actes de la vie civile.

« A terme, ce registre permettra notamment de produire des documents d'état civil et d'identification uniformisés, des données nominatives personnelles et biométriques pour l'identification des personnes physiques. Il permettra enfin de lutter efficacement contre la fraude sur l'identité », a-t-elle insisté.

L'avis de l'ARTCI, conformément aux dispositions de l'article 13 de la loi relative à la protection des données à caractère personnel, a été requis et obtenu. Enfin, le conseil a adopté une communication relative au vol inaugural de la ligne directe Côte d'IvoireEtats-Unis d'Amérique.

Ainsi, trois vols hebdomadaires relieront directement et sans escale, la Côte d'Ivoire aux Etats-Unis. « Le vol inaugural de la ligne directe Côte d'Ivoire-Etats-Unis d'Amérique est prévu le 12 mai 2018, avec à son bord une délégation ivoirienne conduite par le ministre des Transports », a-t-elle informé.

Cote d'Ivoire

Emprisonnement infligé à Nayanka Bell

Elle est visiblement sous le choc et n'en revient pas encore. Pour Nayanka Bell, le verdict du litige foncier qui… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.