12 Mai 2018

Afrique de l'Ouest: G5 Sahel - Le point des travaux présenté au Chef de l'Etat

Photo: L'Observateur Paalga
Déploiement G5 Sahel

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience, au Palais de Kosyam, le vendredi 11 mai 2018, une délégation du Comité de défense et de sécurité du G5 Sahel et un émissaire de la secrétaire général de la Francophonie, l'administrateur Adama Ouane.

Les audiences au Palais de Kosyam, dans la matinée du vendredi 11 mai 2018 ont concerné la sécurité et à la Francophonie. Le Chef de l'Etat, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en première position une délégation du Comité de défense et de sécurité du G5 Sahel, conduite par son président en exercice, le général de corps d'armée, chef d'état-major des armées du Niger, Ahmed Mohamed. A sa sortie d'audience, celui-ci a dit être venu faire le point des travaux de la 6e réunion dudit comité qui s'est tenue à Ouagadougou ce même jour.

« Les travaux de cette session ont porté essentiellement sur l'opérationnalisation de la force du G5 Sahel », a-t-il relevé. Donnant quelques détails sur le fonctionnement du comité, il a fait savoir qu'il regroupe les chefs d'état-major des armées et les directeurs généraux de police des cinq pays du G5 Sahel (Burkina, Mali, Niger, Tchad, Mauritanie) et se réunit traditionnellement en deux formats. « Il y a le format sécurité, avec la police, et le format défense, avec les chefs d'état-major des armées.

Après, les deux groupes se retrouvent en séance plénière. », a clarifié M. Mohamed.La deuxième délégation reçue par Roch Marc Christian Kaboré avait à sa tête l'administrateur de la Francophonie, Adama Ouane, en tant que messager de la secrétaire générale de l'institution internationale.

« Je suis venu remettre un message de la secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, au président du Faso. », a-t-il confié après le tête-à-tête avec son hôte. Selon ses dires, ils ont profité revisiter les activités de la Francophonie sur le plan international, régional et au Burkina Faso.

A l'entendre, la nouvelle programmation de la Francophonie pour la période 2019-2022, la contribution du Burkina Faso à la promotion de la paix, au renforcement du G5 Sahel, à la stabilité régionale, à la démocratie et à la promotion de la paix ont aussi été au menu des échanges.

Par ailleurs, M. Ouane a affirmé qu'il a voulu, par cette même occasion, s'assurer que le Président du Faso sera présent au sommet de la Francophonie qui se tiendra à Erevan, la capitale de l'Arménie, en octobre 2018. « La bonne nouvelle est qu'il sera présent. », a-t-il conclu.

Afrique de l'Ouest

Les politiques multiplient les surenchères après la mort de Fallou Sène

Au Sénégal, la mort de l'étudiant Fallou Sène, tué par les forces de l'ordre il y a… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.