13 Mai 2018

Guinée: Siguiri - Découverte du corps sans vie d'un adolescent

Corps sans vie, accident de circulation, cadavre, assassinat, meurtre, insécurité, bandit

La découverte des corps sans vie de citoyens est devenue fréquente en Guinée notamment à l'intérieur du pays. Le dernier cas en date est celle d'un jeune conducteur de mototaxi dans une fosse ce vendredi 11 mai 2018 dans la commune rurale de Doko, préfecture de Siguiri en haute Guinée.

Le corps d'un jeune conducteur de taxi-moto tricycle a été retrouvé hier vendredi, 11 mai 2018 dans une fosse à Bembeta, localité relevant de la sous-préfecture de Doko dans la préfecture de Siguiri.

Selon un confrère basé dans cette préfecture minière, le défunt du nom de Lanciné Kourouma âgé de15 ans est originaire de la préfecture de Macenta en Guinée forestière.

Citoyens et autorités locales s'interrogent comment ce jeune a pu trouver la mort dans une telle petite fosse.

Aux dires de notre informateur sur place, certains citoyens n'écartent pas une thèse d'assassinat.

Aux dernières nouvelles, les autorités qui s'étaient rendues sur le lieu de cette découverte macabre auraient annoncé l'ouverture d'une enquête afin de faire la lumière sur la mort du jeune Lanciné Kourouma.

Il y a quelques jours, c'est le corps sans vie d'un charretier qui avait été retrouvé dans la même préfecture. Dans la soirée du mercredi 25 avril 2018, ce sont des volontaires de la Croix rouge de la préfecture de Kankan qui ont repêché dans le fleuve Milo, un corps sans vie en décomposition très avancé.

Guinée

La Côte d'Ivoire et la Guinée rendent l'âme

L'élimination des Eléphanteaux va encore faire jaser dans toute la Côte d'Ivoire du football. La… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.