14 Mai 2018

Afrique: La CEA à la recherche de 18 autres ratifications pour l'entrée en vigueur de la ZLECA

La machine est maintenant lancée pour la ratification de l'accord de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zleca). Après le Ghana et le Kenya, le Niger et le Rwanda ont suivi.

La Commission Économique des Nations Unies pour l'Afrique (Cea) à qui, le dossier est pour le moment confié, cherche 18 autres ratifications pour atteindre la moitié des pays qui avaient signé lors du sommet de Kigali en mars 2018. Ce qui va permettre une entrée en vigueur de l'accord.

Le Niger et la Rwanda viennent de rejoindre le cercle restreint des pays qui ont ratifié l'accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine (Zleca).

L'information est donnée lors de la première conférence de presse tenue ce samedi 12 mai au siège de la CEA à Addis Abeba, dans le cadre de la 51ème session du Comité d'experts de la CEA, sur les Finances, la Planification et le développement économique.

Le Coordonnateur de l'ATPC (Centre africain pour la politique commerciale), M. David Luke, confie que la CEA va continuer à plaider et à s'engager avec les pays qui n'ont pas encore signé.

Il a tenu à rappeler que 44 pays ont déjà signé et six autres ont signé une note de promesse qui, après un consensus au niveau national, passera à une signature et une ratification. Dans ce lot figure un pays non moins important qu'est l'Afrique du Sud.

Sur cette lancée, il reste cinq pays qui n'ont pas été en mesure de signer dont la Sierra Léone qui, à l'époque, était en plein milieu d'une élection présidentielle.

Dans les deux semaines à venir, renseigne M. Luke, la CEA va s'engager avec la CEDEAO. Une démarche qui aura certainement le Nigéria en ligne de mire.

La Commission de l'Union africaine va également jouer sa partition ainsi qu'un groupe d'hommes d'hommes d'affaires africains engagés de manière active dans le domaine du plaidoyer.

Afrique

Industrialisation de l'Afrique - La BAD et l'Onudi se donnent la main pour intensifier l'industrialisation de l'Afrique

La Banque africaine de développement (BAD), et l'Organisation des Nations-Unies pour le développement… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.