14 Mai 2018

Sénégal: Non rentabilité de l'autoroute à péage - Cheikh Oumar Sy «tacle» Bigot

Cheikh Oumar Sy, ancien député de la douzième législature et co-coordonnateur du collectif citoyen des usagers de l'autoroute à péage est formel. La sortie de l'ambassadeur français au Sénégal, Christophe Bigot, soutenant que l'autoroute à péage n'est pas rentable ne reflète pas la réalité. Il l'a fait savoir hier, dimanche 13 mai 2018, à l'émission Grand jury de la Rfm.

L'ancien député Cheikh Oumar Sy, actuellement co-coordonnateur du collectif des usagers de l'autoroute à péage, n'a en effet pas mâché ses mots contre le diplomate français en poste à Dakar.

Il a ainsi fermement porté la contradiction à l'ambassadeur Bigot qui affirmait, vendredi dernier, que la société Eiffage n'a tiré aucun dividende sur l'exploitation de l'autoroute à péage, aujourd'hui au centre d'une levée de boucliers après la mort accidentelle de l'artiste Papis Mballo du groupe Gelongal. « C'est faut...

Comment l'ambassadeur de France peut-il dire que l'affaire n'est pas rentable alors que le gouvernement n'a jamais dit que l'affaire n'est pas rentable.

C'est grave ce qu'il a dit. Eiffage n'a jamais publié ses chiffres d'affaires pour nous dire si c'est rentable ou pas. Qu'il nous sorte les chiffres pour qu'on sache qu'il est assis à la table du Conseil d'administration d'Eiffage », a rétorqué l'ancien député à la sortie de Christophe Bigot.

Et de poursuivre : « Et puis comment Monsieur Senac peut-il faire autant de mécénat dans ce pays si l'affaire n'est pas rentable ? ». Se faisant par suite beaucoup plus mordant à l'endroit du diplomate français, l'ancien député n'a pas manqué de demander à M. Bigot de parler avec l'Etat du Sénégal sur cette question ou, à défaut, de « se taire ».

Le co-coordonnateur du collectif citoyen des usagers de l'autoroute à péage, Cheikh Oumar Sy, finira par demander à l'Assemblée nationale de se saisir de cette question et de la porter pour que les Sénégalais sachent ce qui s'est passé dans le contrat d'Eiffage.

« Nous exigeons la publication du contrat avec Eiffage. Si elle n'a pas mis les ressources, s'il y a des défauts, qu'on casse ce contrat » a exigé M. Sy.

Pour rappel, l'exploitation de l'autoroute à péage fait débat depuis l'accident mortel de Papis Mballo et la sortie du chef de l'Etat, Macky Sall, qui s'était prononcé dans la foulée pour une révision du contrat de concession de ladite infrastructure.

Sénégal

Les politiques multiplient les surenchères après la mort de Fallou Sène

Au Sénégal, la mort de l'étudiant Fallou Sène, tué par les forces de l'ordre il y a… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.