14 Mai 2018

Afrique: Monnaies - La plupart des devises africaines ont perdu plus de 20 % de leur valeur entre 2013 et 2016

Selon une récente étude de la Compagnie Française d'Assurance pour le Commerce Extérieur (Coface), sous le choc de la baisse des cours des matières premières, la plupart des devises africaines ont perdu plus de 20 % de leur valeur entre 2013 et 2016, lit - on dans le rapport d'analyse boursière de Bloomfield Investment.

L'année 2017 a vu le mouvement de dépréciation s'atténuer, indique cette étude en particulier en Afrique australe (Afrique du Sud, Zambie, Mozambique), dans la zone UEMOA, au Nigéria, en Lybie et en Egypte. Toutefois, les déséquilibres hérités de la période 2014 - 2016 entretiennent la pression sur les réserves de change de certaines économies comme l'Angola, l'Ethiopie et la zone CEMAC.

Alors qu'en 2014 le niveau médian de couverture des importations dans les pays d'Afrique était de 3,9 mois, il se situe à 3,2 mois en 2017. Certains pays ont vu leurs réserves tomber sous 3 mois de couverture : la Zambie, le Mozambique, la Guinée ainsi que les membres de la CEMAC.

Les pays disposant de réserves plus importantes ne sont pas non plus à l'abri : en particulier, pour ceux dépendant de matières premières non transformées, le déclin des réserves peut être rapide, dans un contexte de prix internationaux relativement faibles et compte tenu d'une exposition particulièrement forte de l'Afrique au changement climatique.

A ces vulnérabilités s'ajoutent le risque politique et l'accélération du cycle de resserrement monétaire aux Etats-Unis qui pourraient, de nouveau, intensifier les sorties de capitaux de la région et donc la pression sur les taux de change.

Afrique

Industrialisation de l'Afrique - La BAD et l'Onudi se donnent la main pour intensifier l'industrialisation de l'Afrique

La Banque africaine de développement (BAD), et l'Organisation des Nations-Unies pour le développement… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.