14 Mai 2018

Cameroun: Fotso Fostine obtient la construction du palais de Justice de Baham

C'est sans exagération l'une des plus grandes réalisations de la décennie dans le département des Hauts plateaux. L'ouverture d'une juridiction à Baham viendra répondre à un besoin réel de la population.

Une population jusqu'ici contrainte à ruer vers Bafoussam, chef-lieu de la région de l'Ouest, pour le moindre bulletin n°3 de casier judiciaire, un certificat de nationalité, un jugement supplétif d'acte de naissance ou pour des affaires foncières qui sont d'ailleurs récurrentes dans ce département. Bref, pour tout ce qui a trait à la justice jusqu'à présent, il faut se référer à Bafoussam. Après tant de plaidoyers auprès de la plus haute autorité de l'Etat avec l'appui inconditionnel du ministre d'Etat, ministre de la justice, garde des sceaux, Laurent Esso, l'honorable Fotso a pu décrocher la construction de ce palais de justice aujourd'hui inscrit dans le budget de l'Etat pour le compte de l'année budgétaire 2018 courant et, l'appel d'offre a déjà été lancé pour l'étude géotechnique et architecturale.

« Je suis comblée pour ce projet. Un joyau architectural sera bientôt érigé au cœur de Baham, mon département que je porte à cœur, pour servir de palais de justice. C'est le lieu pour moi de remercier le chef de l'Etat, le président Paul Biya qui pense à nous, de remercier aussi le ministre d'Etat, ministre de la justice, garde des sceaux pour son implication personnelle à la matérialisation de ce projet », se confie l'honorable Fotso Fostine qui se dit confiante qu'à l'issue du prochain conseil supérieur de la magistrature, les magistrats et greffiers pourront y être nommés pour un envol effectif de cette juridiction qui a bénéficié du même décret de création que celle de Bandjoun il ya six

ans, mais qui est restée sans suite. La tournée du compte rendu parlementaire démarrée le mercredi 09 mai 2018, aura donc été l'occasion pour cette dame de fer de présenter à sa base politique la maquette de ce projet. Docteur en Droit pénal de l'environnement obtenu à Lyon en France et Avocate au Barreau du Cameroun, l'honorable Fotso Fostine se dit déterminée à aller jusqu'au bout du monde quant il s'agit du développement de son département.

Plusieurs autres projets en dehors du palais de Justice ont vu le jour durant son mandat finissant. L'on évoque entre autres l'acquisition d'une BMW pour l'Association Flamme d'amour, de Justice de la paix, association caritative dont elle est fondatrice, pour l'évacuation rapide de ses membres vers les unités sanitaires en cas de maladie ; l'ouverture des centres de formation gratuite en micro-informatique dans les neufs groupements du département des Hauts plateaux, pour ne citer que ces trois projets majeurs. Elle annonce pour les jours à venir le lancement du projet de construction des latrines dans les huit groupements du département des Hauts plateaux. La tournée parlementaire de l'hon. Fotso était conjointe à celle de prise de contact du Préfet des Hauts plateaux, plus de six mois après son installation

Cameroun

Dr Siméon Kuissu - « Il faut savoir que la guerre au Cameroun occidentale est réelle et constante »

Installé depuis quelques années au Cameroun où il est médecin, Spécialiste des… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.