15 Mai 2018

Ile Maurice: Prix des carburants - Rs 49,19 pour l'essence, le diesel à Rs 39,62?

La hausse des prix des carburants est imminente ; ce n'est plus qu'une question de jours, selon une source proche du dossier. La décision reviendra au Petroleum Pricing Committee (PPC), qui se réunira d'ici au vendredi 18 mai.

Au ministère du Commerce, aucune communication sur l'éventuel coût des carburants. Reste que les récentes hausses n'ont jamais été inférieures au seuil de 4 %. L'essence pourrait donc passer de Rs 47,30 à Rs 49,19 au minimum, alors que le diesel devrait être vendu à pas moins de Rs 39,62 contre Rs 38,10, si la majoration est appliquée à ce barème.

Le prix des carburants sur le marché international a pris l'ascenseur depuis le mois de mars. Et la décision du président américain Donald Trump de se retirer de l'accord nucléaire avec l'Iran n'a guère arrangé les choses, indique-t-on, pour expliquer cette situation.

À noter également qu'en décembre dernier, quand le PPC avait ajusté les prix, la tonne métrique de l'essence était à 660 dollars américains. À hier, elle a grimpé à 740 dollars américains. Tandis que le prix du baril de diesel, qui était à 78 dollars, s'écoule désormais à 90 dollars.

Autre argument avancé du côté du gouvernement : le Price Stabilisation Account, le fonds qu'utilise la State Trading Corporation (STC) pour stabiliser les prix du carburant à la pompe, est dans le rouge. «Il était déjà déficitaire en décembre, avec un montant de Rs 333 millions pour passer à Rs 180 millions en mai. Actuellement, nous avons un déficit de Rs 240 millions», déclare-t-on.

De plus, la dernière cargaison qui est arrivée et celle attendue la semaine prochaine ont pesé lourd dans la balance, apprend-on. La STC les a payées plus cher que d'habitude.

Hausse évitable

Cependant, en dépit de la situation sur le marché international, un consultant en produit pétrolier insiste sur le fait que la majoration de prix des carburants pourrait être évitée. «En 2015, quand le pétrole avait connu une baisse considérable sur le plan mondial, les consommateurs n'en avaient pas profité. Le gouvernement avait pris Rs 4 par litre de carburant pour le Build Mauritius Fund. Par la suite, cette somme a été incluse dans la taxe qui va dans le Consolidated Fund. Il suffit juste d'abolir cette somme de Rs 4 pour que le public ne sente pas la majoration», dit-il.

Ce consultant note également que la hausse du prix des carburants aura un impact non seulement sur les propriétaires de véhicules, mais aussi sur toute l'économie. Le transport public, la consommation et la préparation du Budget du gouvernement seront touchés.

Cette crainte est ressentie également du côté de l'Association pour la protection de consommateurs. «C'est une hausse injustifiée, sachant que le gouvernement impose une série de taxes sur chaque litre d'essence. Je crains l'effet boule de neige qui s'ensuivra. Quelques commerçants vont même en profiter pour augmenter le coût de leurs produits qui ne sont pas concernés par l'essence. Nous en avions eu la preuve en décembre.»

Ile Maurice

Sauvetage en mer - Quatre Mauriciens en difficulté à 425 milles nautiques de Maurice

Un yatch à environ 425 milles nautiques au Nord de Maurice a lancé un appel de détresse, ce mardi… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.