15 Mai 2018

Tunisie: Sous de bons auspices

Ce dernier, en collaboration avec le ministère de l'Agriculture et les groupements professionnels, a programmé pour le mois de ramadan l'approvisionnement des circuits de distribution officiels en viandes blanche et rouge, précisant que des quantités de viandes rouges seront importées hebdomadairement pour couvrir les besoins du marché durant ce mois béni.

Par ailleurs, des stocks de 30 millions de litres de lait et 46 millions d'œufs ont été constitués, a indiqué le ministère du Commerce. En outre, il y aura une production de 11.000 tonnes de volailles par mois, durant toute la saison estivale, a-t-il précisé.

Concernant les légumes, 5.000 tonnes de pommes de terre ont été importées par l'Office du Commerce de Tunisie (OCT) en plus des stocks régulateurs qui seront constitués en juin. Pour les fruits, le ministre a précisé qu'ils seront disponibles en nombre suffisant et qu'un programme a été mis en place avec le GIFruits (Groupement interprofessionnel des fruits) pour fournir des quantités de dattes à des prix étudiés.

Des volumes d'huile d'olive seront également fournis à des prix étudiés, en partenariat avec l'Office national de l'huile et le ministère de l'Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, précise-t-on encore du côté du ministère du Commerce.

Mme Belhedi a détaillé les prévisions pour ce mois saint. « Les productions mensuelles de viande blanche, poulet et escalope seront pleinement assurées durant le mois de ramadan.

La consommation des œufs passera du simple au double. Une production mensuelle de 150 millions d'œufs sera appuyée par un stock de régulation qui atteint les 45 millions pour un total cumulé de 195 millions dans l'objectif d'assurer pleinement la demande, au cours de ce mois.

Concernant les viandes rouges, notamment celle bovine, nous avons enregistré une production croissante de 10 à 30%. Des viandes bovines réfrigérées ont été importées en 2018 pour constituer 2.000 tonnes. Le stock va augmenter de 45 à 100 tonnes supplémentaires pour un approvisionnement de 100 tonnes par semaine.

Cela pour exercer une pression sur le prix unitaire qui a atteint 25 dinars le kilo. Une offre suffisante qui permettra d'assurer l'approvisionnement normal durant le mois de ramadan.

Elle poursuit en évoquant les denrées alimentaires secondaires : «Concernant le lait et les produits dérivés, on est actuellement dans une période de haute lactation. Par conséquent, on ne connaîtra donc pas de pénurie.

Un stock de régulation de trente millions de litres est disponible pour répondre aux besoins en cas de pénurie. Un stock de régulation de pommes de terre à hauteur de 5.000 tonnes a été également constitué. D'un autre côté et pour assurer la transparence économique on va renforcer les campagnes de contrôle économique avec trois corps professionnels sur le terrain».

L'approvisionnement du marché en quantités suffisantes, la stabilisation des prix pour réguler l'offre et la demande sont parmi les impératifs du ministère du Commerce.

Ainsi, des stocks de 30 millions de litres de lait et 46 millions d'œufs ont été constitués a indiqué le ministère du Commerce, précisant que des quantités de viandes rouges seront importées hebdomadairement pour couvrir les besoins du marché durant ce mois béni.

Tunisie

Plus de 2 millions de touristes ont visité la Tunisie au 20 mai 2018

Le nombre des touristes ayant visité la Tunisie, au 20 mai 2018, s'est établi à 2,3 millions, en… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.