15 Mai 2018

Guinée: Siguiri - Un homme égorgé dans des violences entre deux villages

De nos jours, le conflit domanial est reccurent dans la préfecture dee Siguiri. Plusieurs affrontements peuvent avoir lieu dans les différentes localités de Siguiri à cause d'une portion de terre.

Le récent cas s'est déroulé dimanche matin 13 mai entre deux villages dans la sous-préfecture de Banko. Joint au téléphone, le commissaire central de Banko, alias commissaire Kanté nous affirme que la confrontation entre ces deux villages n'est pas la première.

Pour ce fait, c'est lènkèkôrô kinièba qui est allé conséquemment préparé tombé sur les habitants de Nafadji dans leur mine d'or et en pleine activité.

Sur le coup, il y'a un adulte, père de famille natif de Nafadji qui a reçu un coup de balle d'un fusil de chasse sur son dos, puis ils l'ont égorgé, il y'a un autre qui est porté disparu et jusqu'à présent.

Selon la même source, quand les forces de l'ordre se sont rendus sur les lieux, ils ont pu mettre main sur 10 fusils de chasse.

Mais les agresseurs ont fui avec 9 motos et plusieurs appareils détecteurs de l'or appartenant à la population de Nafadji.

Et l'instant T, ils ont tous fui de Lènkèkôrô kinièba , le village est vide actuellement seuls les militaires qui sont visibles.

Durant ces derniers mois, plusieurs conflits domaniaux mortels ont été enregistrés dans la préfecture de Siguiri

Le dossier est maintenant à la disposition du juge de paix de Siguiri Abdoulaye Conté.

A suivre...

Guinée

La Côte d'Ivoire et la Guinée rendent l'âme

L'élimination des Eléphanteaux va encore faire jaser dans toute la Côte d'Ivoire du football. La… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.