15 Mai 2018

Congo-Brazzaville: Début du procès du général Norbert Dabira devant la cour criminelle

L'ancien inspecteur des Forces armées congolaises (FAC), le général Norbert Dabira, s'est présenté mardi devant la chambre criminelle de la cour d'appel de Brazzaville.

Accusé d'atteinte à la sécurité intérieure de l'Etat, il a plaidé non coupable et affirmé être à la barre à cause d'un mensonge. La première journée d'audience a été essentiellement consacrée à une enquête sur sa moralité.

Habillé d'une chemise bleu clair manches courtes et d'un pantalon bleu marine, le général Norbert Dabira a fait son entrée dans la salle d'audience visiblement détendu.

Il a dû attendre plus d'une heure avant d'être appelé à la barre où il a plaidé non coupable des faits d'atteinte à la sécurité intérieure de l'Etat qui pèsent sur lui. Sa défense a ensuite soulevé une exception concernant son immunité juridictionnelle tirée d'un décret de 2001 qui l'a élevé au rang de dignitaire de la République.

Après débats entre les différentes parties, la cour a rejeté cette exception. Peu avant l'enquête de moralité de l'accusé, qui a dit être à la barre à cause d'un mensonge, ses quatre avocats ont exigé que les scellés du dossier soient présentés.

Cette démarche a été jugée prématurée aussi bien par le ministère public que par la cour. C'est mercredi que les parties vont entrer dans le fond du dossier.

Le témoin cité par l'accusation, le général Nianga Ngatsé Mbouala, ancien commandant de la Garde républicaine, s'est présenté dans la salle. Il a été prié par la cour de se retirer pour attendre la confrontation.

Congo-Brazzaville

Enseignement supérieur - Des étudiants congolais invités à s'inscrire dans des universités d'Etat russes

Une délégation représentant vingt universités d'Etat de Russie séjourne au Congo,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.