15 Mai 2018

Sénégal: Pêcheurs disparus en mer à Mbour - Le Chef de l'Etat appuie les familles endeuillées

Le quartier Golf de la commune de Mbour est endeuillé par la disparition en mer de 9 de ses habitants, depuis maintenant une vingtaine de jours. Cette situation a commandé la venue à Mbour du ministre des Pêches et de l'Economie maritime, Oumar Guèye, qui a remis une enveloppe d'un million de FCfa à chacune des 9 familles touchées par le drame.

"Nous sommes venus au nom du président Macky Sall qui, à chaque fois que des situations malheureuses de ce genre se passe, nous dépêche auprès des familles des victimes pour leur manifester sa sympathie et leur apporter un soutien financier", a déclaré Oumar Guèye qui a assuré que le gouvernement est en train de tout faire pour retrouver ces pêcheurs qui laissent leurs proches dans la tristesse et la consternation.

"Au niveau de l'Etat, tous les moyens sont déployés, aussi bien au niveau naval qu'aérien, avec des patrouilleurs comme le "Fouladou", ainsi qu'un avion de l'Armée française pour la surveillance aérienne. Nous avons également saisi les pays voisins pour qu'ils nous aident dans la recherche de nos concitoyens", a-t-il expliqué.

Selon le ministre des Pêches et de l'Economie maritime, la responsabilité de la gestion de la sécurité en mer est partagée entre l'Etat et les pêcheurs eux-mêmes.

"En ce qui concerne l'Etat, 20.000 gilets de sauvetage sont livrés chaque année aux pêcheurs pour leur permettre de se mettre hors de danger en mer", a-t-il rappelé, avant de dire que « le président Sall a donné des instructions fermes à la Marine nationale et à « son département ministériel, à travers la Direction de la protection et de la surveillance des pêches (Dpsp), pour veiller à la sécurité des acteurs de la pêche ».

Selon lui, la conscientisation sera poursuivie pour que de pareils drames ne se reproduisent plus. « Tous les jours, il y a des surveillances qui se font en mer par nos différents services spécialisés, par l'Armée de l'air, avec l'appui de nos partenaires comme l'Armée française », a-t-il signalé, précisant toutefois que le territoire maritime est largement supérieur au territoire terrestre.

Quant à Idrissa Dièye, propriétaire de la pirogue disparue avec les membres de son équipage, il a salué les efforts des autorités en charge du secteur de la pêche et dit son souhait de voir les recherches se poursuivre et être renforcées pour essayer de trouver les disparus. Il a relevé un retard dans le déclenchement des recherches.

Ce que le ministre Oumar Guèye a balayé d'un revers de la main. « En ce qui nous concerne, je peux vous dire qu'il n'y a aucune réaction tardive de l'Etat. C'est vendredi dernier, dans la nuit, que nous avons été informés de cette situation et nous avons mis en branle tout ce qui devait être fait », a-t-il insisté.

Pour certains pêcheurs, même s'il est vrai que le port du gilet de sauvetage est une obligation, la promptitude des secours devrait aussi l'être lorsqu'on sait que le pêcheur en détresse pourrait périr s'il n'est pas repêché après 72 heures, malgré le port de gilet.

Sénégal

Les politiques multiplient les surenchères après la mort de Fallou Sène

Au Sénégal, la mort de l'étudiant Fallou Sène, tué par les forces de l'ordre il y a… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.