16 Mai 2018

Cote d'Ivoire: Echange d'énergie électrique - Le site de l'interconnexion Côte d'Ivoire-Mali inauguré

Le Premier ministre burkinabè, Paul Kaba Thiéba et ses homologues malien et ivoirien ont inauguré, le lundi 14 mai 2018 à Sikasso au Mali, l'interconnexion électrique Côte d'Ivoire-Mali et lancé les travaux de construction de la ligne 225 KV Sikasso-Bougouni-Sanankoroba-Bamako. Mais avant, ils ont dévoilé les statues des 4e et 5e rois du Kénédougou, Tiéba et Babemba Traoré.

Présents à Sikasso en terre malienne pour le lancement du Projet Zone économique spéciale (ZES), les Premiers ministres burkinabè, Paul Kaba Thiéba, malien, Soumeylou Boubèye Maïga et ivoirien, Amadou Gon Coulibaly ont procédé, le lundi 14 mai 2018, à l'inauguration de l'interconnexion électrique Côte d'Ivoire-Mali. Sur le site, ils ont posé la maquette de 225 KV et découvert la stèle de l'interconnexion. Pour le ministre ivoirien du Pétrole, de l'Energie et du Développement des énergies renouvelables, Thierry Tanoh, son pays s'est engagé dans un processus de production d'une énergie abondante, de qualité propre et à moindre coût, en développant des infrastructures de production et de transport d'électricité. Ceci, a-t-il dit, dans le but de subvenir aux besoins sans cesse croissants des Ivoiriens, mais également satisfaire la demande d'énergie électrique de leurs «frères» du Mali et du Burkina Faso notamment.

En fin 2017, a poursuivi M. Tanoh, la Côte d'Ivoire a atteint une capacité de 2200 mégawatts et une production brute d'électricité d'environ 10 000 gigawatters dont environ 15% ont été principalement exportés vers le Mali et le Burkina Faso. «Les engagements pris par la Côte d'Ivoire en matière de fourniture d'énergie à la sous-région et en particulier au Burkina Faso et au Mali ... seront tous respectés», a soutenu le ministre ivoirien. Déjà, a-t-il relevé, la fourniture d'énergie au Mali, de 1996 à fin avril 2018, a atteint une quantité cumulée de plus de 1550 gigawatters dont une puissance actuelle de 60 mégawatts fournie. Il a également annoncé l'augmentation prochaine de la fourniture d'énergie au Mali et au Burkina Faso avec une puissance comprise entre 80 et 120 mégawatts pour chaque pays.

Tiéba Traoré «ressuscité»

Pour sa part, le ministre malien de l'Energie et de l'Eau, Malick Alhousseini, a expliqué que la construction de la liaison Sikasso-Bougouni-Sanankoroba-Bamako, s'inscrit dans le système d'échange d'énergie électrique en son sous-programme interzone de transport d'énergie Burkina-Mali via le Ghana et la Côte d'Ivoire-Serra Leone-Libéria-Guinée via la Côte d'Ivoire. D'un coût actualisé de 161 millions de dollars US, le financement de la construction de la ligne 225 KV Sikasso-Bougouni-Sanankoroba-Bamako, qui est une composante du projet d'interconnexion Ghana-Burkina-Mali, est assuré par l'Etat malien, Exim Bank Inde et la BIDC avec à la clé, une zone d'influence directe de 92 villages et agglomérations. En somme, s'est réjoui, le ministre Alhousseini, l'augmentation de la fourniture d'électricité de la Côte d'Ivoire au Mali a induit une plus value sur le coût du mixe énergétique, la qualité du service public et le taux d'électrification nationale.

Le Premier ministre burkinabè, Paul Kaba Thiéba, a salué l'opérationnalisation de ce site qui entre dans le cadre de l'interconnexion de la sous-région à partir du Ghana. «Dans ce cadre, nous sommes en train de construire un nœud à Bolgatenga pour recevoir l'électricité du Ghana. Une fois fonctionnel, on pourra acheminer l'excédent au Mali, via le centre de Sikasso dont l'interconnexion a été lancé», a-t-il précisé. Le site de Sikasso, a confié le Premier ministre, est un symbole de la coopération bilatérale entre le Mali et la Côte d'Ivoire, mais aussi un nœud de la coopération énergétique entre les trois pays.

Avant cette cérémonie d'inauguration de l'interconnexion, les trois Premiers ministres ont procédé au dévoilement des statues de Tiéba et Babemba Traoré. Figures symboliques et issues des familles fondatrices de la ville de Sikasso, Tiéba Traoré est le 4e roi du Kénédougou (1866-1893) et Babemba Traoré, son successeur (1893-1898).

Cote d'Ivoire

San Pedro - Le Conseil régional équipe la 5e légion de gendarmerie

A l'endroit des bénéficiaires, Hamed Bakayoko a demandé à ceux-ci de prendre soins des dons… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.