16 Mai 2018

Cameroun: Camair-Co s'offre un nouvel avion

Ça bouge du côté de la compagnie aérienne nationale, Camair- Co. Après la reconnaissance de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (Beac) il y a peu, voici que Camair-Co se positionne davantage sur le ciel camerounais. Annoncé depuis mars dernier, le nouvel appareil de la compagnie aérienne nationale est là.

Après les MA 60, la compagnie aérienne nationale ouvre la page Bombardier, constructeur canadien bien connu des spécialistes de l'aviation civile. Ernest Dikoum, le directeur général, a été très peu disert sur le sujet jusqu'ici, attendant certainement ce jour. Au niveau de l'opinion publique, chacun y est allé de son commentaire.

Ceux qui suivent cette partie de ping pong sans parti pris constateront que la flotte de Camair-Co s'étoffe. Le nouvel aéronef, acquis par leasing, apportera un plus dans la desserte des lignes intérieures sans oublier son impact sur l'exploitation dans l'ensemble. On sait qu'avant ce grand moment, la direction générale a envoyé des pilotes à Addis-Abeba en Ethiopie. Sur place, ils ont été soumis à des tests de qualification.

L'avion qui arrive à Douala ce jour a 70 places modulables à 78 sièges. Recevant des partenaires récemment à Douala, des officiels de la compagnie aérienne n'ont pas manqué de signaler que les capacités du Bombardier Q400 en matière de vitesse et sa polyvalence permettront de compléter et soutenir les liaisons assurées par les deux B737.

Ce qui ne sera pas sans conséquences sur les opportunités de marché. Cette nouvelle acquisition apporte un plus à l'étoile du Cameroun. Pourquoi ne pas le dire Camair-Co a désormais cinq avions qui tournent dans sa flotte. Avant le Q 400, on connaissait déjà les deux Boeing B737NG et 02 MA60.

Les passagers, déjà habitués à un certain confort, peuvent aussi compter sur la régularité des vols aussi bien sur les lignes intérieures que sur le réseau sous-régional. Depuis le début de l'année, la compagnie aérienne camerounaise connaît une augmentation de 98% en termes de performance.

Le transport des passagers a doublé. Les dernières statistiques signalent 77628 personnes transportées c'est-à-dire 30 000 passagers tous les mois à travers le Cameroun et la sous-région, contre 33 015 à la même période en 2017.

Bien plus, le chiffre d'affaires cumulé est passé de plus de deux milliards au premier trimestre 2017, à plus de six milliards en 2018 pour la même période, d'où une croissance de 181%. D'autre part, l'étoile du Cameroun affiche maintenant près de 150 vols opérés par semaine à la grande satisfaction des passagers.

Tous ces efforts consentis par le top management et le personnel ont récemment été reconnus et salués par la Beac. Dans un récent rapport sur l'évolution de la situation économique au sein de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cemac), les responsables de la Beac ont relevé le rôle majeur joué par Camair-Co, dans la croissance du secteur tertiaire en 2017, au sein de l'espace communautaire des six pays de la Cemac.

La nouvelle acquisition apporte donc un plus aux efforts du top management de l'étoile du Cameroun. Camair-Co envisage déjà l'acquisition d'un second Bombardier Dash8-Q400 d'ici le début du quatrième trimestre 2018.

Cameroun

Des indépendantistes du Southern Cameroon reçus au congres américain

Près d'une dizaine d'indépendantistes du Southern Cameroon ont été reçus au… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.