16 Mai 2018

Maroc: Le procès du mouvement "Hirak" se poursuit par l'audience des témoins

Casablanca — Le procès d'un des animateurs du mouvement de protestation dans le Rif (nord du Maroc) a repris mardi à Casablanca, avec les premières auditions de témoins, ont rapporté des médias.

54 accusés sont jugés en première instance depuis la mi-septembre devant la chambre criminelle de la Cour d'appel de Casablanca (ouest), en lien avec le mouvement de protestation dit du "Hirak" qui a secoué entre fin 2016 et mi-2017 la région du Rif, selon l'agence AFP.

L'interrogatoire des accusés, dont Nasser Zefzafi, a pris fin la semaine dernière, avec des chefs d'accusation allant du simple délit à l'atteinte à la sécurité intérieure - théoriquement passible de la peine de mort.

Mardi, la chambre criminelle a commencé à auditionner les 31 témoins à charge et à décharge, selon la même source.

La prochaine audience de témoins aura lieu jeudi, avant de laisser place aux plaidoiries de la partie civile (l'Etat) et au réquisitoire du substitut du procureur général.

Environ 450 personnes, selon des associations, ont été arrêtées pendant les événements déclenchés par la mort d'un vendeur de poissons, broyé dans une benne à ordure en tentant de s'opposer à la saisie de sa marchandise, de l'espadon interdit à la pêche, en octobre 2016.

Maroc

Sept Casques bleus marocains honorés

Sept soldats marocains figurent parmi les Casques bleus honorés à titre posthume au siège de l'ONU… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.